Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

À 99 ans, il survit à la COVID et son message est une vraie inspiration

«Pour garder le moral pendant la pandémie, je conseille à tous de vivre un jour à la fois, et surtout, de se tenir occupé.»

La photographe québécoise Arianne Clément a récemment partagé un cliché de son grand-oncle Roland, 99 ans, qui a survécu à la COVID-19. La photo, magnifique, nous présente le nonagénaire, très chic, et le message nous met du baume au coeur. Quelle inspiration!

Voici le message de Roland:

«Le jour de Noël, on m’a testé positif. J’ai été chanceux car je suis passé à travers sans symptômes. Il faut dire que je n’ai aucune maladie et que je n’ai jamais attrapé une grippe de ma vie.

Je vis très bien le confinement; je pratique mon violon, je m’occupe de ma collection de timbres, je prends des marches dans mon appartement, je lis mon journal, je fais des recherches sur Internet et je fais des Zoom avec ma famille. Pour garder le moral pendant la pandémie, je conseille à tous de vivre un jour à la fois, et surtout, de se tenir occupé.»

Contactée au téléphone, Arianne Clément nous a confié que son grand-oncle avait toujours insisté sur le fait qu’il n’y avait pas d’âge pour commencer à réaliser ses rêves et à cultiver ses intérêts. La clé pour demeurer en santé? Demeurer actif et curieux, ce qu’il dit avoir toujours fait.

Roland se pratiquant au violon.
Roland se pratiquant au violon.

Roland a travaillé à l’Acton Rubber durant la guerre, on y faisait, entre autres, des bottes pour l’armée.

«J’ai commencé à 8 cennes de l’heure et je travaillais de nuit, 72 heures par semaine. Durant la grève de 1943, j’étais le secrétaire de l’union (le syndicat, ndlr) et quand la grève s’est terminée, le gérant de l’usine m’a dit qu’en guise de pénitence il me mettait dehors pour un an. J’ai donc essayé de me placer à Montréal, mais j’avais été barré partout à cause du système de l’assurance chômage en place à l’époque», a-t-il détaillé à Arianne Clément.

Plus tard, il deviendra aide-vendeur chez Wonderbread, le géant du pain, pour gravir tous les échelons jusqu’à devenir gérant provincial, puis a travaillé ensuite 19 ans chez Crown Cork & Seal.

Roland et son épouse
Roland et son épouse

Veuf depuis trois ans, Roland a pratiqué la danse sociale jusqu’à ses 94 ans - avec son épouse un temps, à laquelle il a été marié 73 ans. Parmi ses autres hobbies, la philatélie, véritable passion même. Il a été membre de pas moins de cinq clubs, aujourd’hui trois, collectionnant et classant méticuleusement ses petits trésors depuis l’âge de 9 ans. Il partage son amour pour les timbres avec les membres des clubs par zoom du fait de la pandémie.

Il vit désormais dans une maison pour aînés à Montréal, semi-autonome, ville qui l’a accueilli au cours d’une partie de sa vie professionnelle.

La période sans précédent que nous vivons, marquée par de nombreuses restrictions, nous impose de composer de façon totalement différente avec la vie quotidienne. Et si, à l’exemple de Roland, on se répétait: un jour à la fois, en se réservant des petits moments rien que pour nous?

À méditer.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.