Cette coloration star de l'automne est une conséquence du confinement

Le gris s’affiche avec fierté.

Pas de doute sur la question, la pandémie et le confinement ne sont pas sans conséquences sur les tendances mode et beauté. En voici une qui opère son grand retour: le gris.

Pour certain(e)s, des mois sans leur coiffeur préféré les ont convaincu(e)s de laisser tomber les teintures. Oubliées les couleurs qui délavent et virent au roux, le gris s’affiche et s’assume avec fierté.

Pour celles qui n’en sont pas encore aux prémisses du gris, la teinture sera d’actualité. Mais attention pas n’importe lequel, cette saison fera la part belle au gris polaire, une sorte de déclinaison du blond polaire, plus naturel aussi que des variantes trop travaillées ou méchées.

Une bonne routine

Plus poreux, ce cheveux a besoin de soins particuliers. Le mot d’ordre: hydratation! Une bonne routine capillaire implique un bon shampoing associé à un baume pour les cheveux, sans oublier un masque pour cheveux colorés à laisser poser 2 à 3 minutes, une fois par semaine. On travaille la brillance.

Quant aux appareils chauffants, c’est la hantise des cheveux poivre et sel. Rien de pire pour l’oxydation. Une astuce? On applique les produits coiffants après le brushing.

Côté protection, on pense à utiliser des sprays et des crèmes pour protéger les crinières avant de se baigner ou de s’exposer au soleil.

Exit l’époque qui voulait que les cheveux blancs ou gris riment avec coupes courtes. Aujourd’hui, tout est permis bien sûr.

Et aussi...

Parmi les autres grands colorations capillaires du moment, on parle de rose encore de blond naturel, une variation qui semble embrassé par le soleil de l’été. C’est la nuance que Vanessa Pilon arbore depuis un mois - réalisée par l’incomparable David D’Amours, coloriste et coiffeur star montréalais.

Quant au rose, il se décline plutôt en framboise.