POLITIQUE
06/04/2020 13:15 EDT | Actualisé 06/04/2020 18:39 EDT

COVID-19: 27 décès, mais d'autres chiffres encourageants

Le Dr Arruda rappelle que le masque de tissu n'est pas une façon de se protéger soi-même de la COVID-19.

Jacques Boissinot/PC
François Legault, vendredi 3 avril (Jacques Boissinot/PC)

Le premier ministre québécois François Legault a annoncé en début d’après-midi que 27 nouveaux décès s’ajoutaient malheureusement au bilan des victimes de la COVID-19, pour un total de 121.

Il a toutefois présenté d’autres chiffres plus encourageants du côté des personnes infectées (+636), des personnes hospitalisées (+8) et des personnes aux soins intensifs (+10).


Le bilan présenté aujourd’hui:

  • 8584 personnes infectées (+636)
  • 121 décès (+27)
  • 533 personnes hospitalisées (+8)
  • 164 personnes aux soins intensifs (+10)

 

«En avril, on ne lâche pas d’un fil», a lancé François Legault, rappellant qu’il ne faut pas relâcher les mesures. Du côté des stocks, le Québec compte sur une réserve de 14 jours de gants, de 13 jours de masques N95, de 10 jours de masques chirurgicaux et de 6 jours de blouses. Les autorités sont présentement à étudier la possibilité d’utiliser davantage de blouses lavables.

De son côté, Horacio Arruda a répété son message concernant l’utilisation de masques dans le grand public. Si l’Agence de santé publique du Canada recommande maintenant son utilisation, pour le directeur national de la santé publique, il ne s’agit pas d’une mesure majeure à prendre; ces masques étant surtout utiles pour protéger les autres, et ne permettant pas de se protéger soi-même. Il faut d’ailleurs éviter qu’un masque nous amène à porter régulièrement nos mains au visage, a-t-il rappelé.

Voyez la conférence de François Legault ici:


Legault a tenu à remercier les Québécois en général, eux qui ont le plus répondu aux consignes en Amérique du Nord, comme le montraient des statistiques présentées dimanche.

Il a aussi souligné qu’il n’y avait aucune intention du gouvernement d’étendre l’interdiction concernant les accompagnateurs pour les femmes enceintes, comme c’est le cas à l’Hôpital général juif de Montréal. Plus de détails à ce sujet ici

Le premier ministre a également été questionné à savoir si des policiers avaient été trop loin en donnant une contravention à une dame qui a reçu cette fin de semaine des voeux d’anniversaires de gens restés dans leur voiture. «Je pense que les policiers font un excellent travail et j’ai confiance en eux», a soutenu le premier ministre après avoir souligné que le gouvernement avait demandé aux corps policiers de serrer la vis aux récalcitrants.

Et à propos des différents scénarios attendus mardi? Le Dr Arruda a pris plusieurs minutes pour expliquer la difficulté d’exposé ces scénarios au grand public et le malaise de plusieurs des scientifiques avec qui il travaille à le faire. Ces données sont appelées à évoluer et sont dépendantes de plusieurs facteurs, a-t-il notamment fait valoir.

Par ailleurs, il a indiqué que le ministre du Travail Jean Boulet fera une annonce d’un programme de 100 M$ pour aider les entreprises qui peuvent profiter de la situation actuelle pour faire d’offrir de la formation à leurs employés.