LES BLOGUES
28/02/2017 00:43 EST | Actualisé 01/03/2018 00:12 EST

Inactifs et fumeurs: payez!

Assumer les frais pour des gens qui ont besoin d'aide, je suis d'accord. Assumer les frais pour une partie de la société qui choisit de fumer sans faire d'effort pour arrêter: NON. Pareil pour l'obésité.

Dernièrement, j'ai réécouté le film Wall-E avec mes enfants. Un film d'animation où l'on voit tous les enfants, devenus obèses, qui ne peuvent plus rien faire.

On dirait quasiment un documentaire sur le Québec dans 25 ans.

Ça m'a amenée à réfléchir sur ma santé. La mienne, celle de mes enfants, celle de la société.

On le sait tous, être en santé ça n'a pas de prix. On veut tous vivre longtemps ET en santé.

Pourtant, au Québec, 14% des gens fument. Au Canada, c'est 3,8 millions de fumeurs.

Même si on sait tous qu'on doit bouger pour être en santé, 30% des Québécois sont sédentaires. Clairement, les cubes énergie, ça ne fait pas bouger le Québec à l'année.

Évidemment, ne pas bouger suffisamment a des conséquences : 19% des Québécois sont obèses, c'est-à-dire un Québécois sur cinq.

Un Québécois sur cinq est obèse et trois Québécois sur dix ne font pas d'activité physique. C'est ÉNORME!

Qui paie pour cela? Nous tous.

À l'ère des coupures dans tous les services, pourquoi accepte-t-on de laisser les gens fumer? Pourquoi accepte-t-on la malbouffe dans nos arénas et dans nos écoles? Le gouvernement exige des assistés sociaux de travailler, mais n'a pas de problème avec la santé de la population?

Le prix de cette obésité collective au pays: plus de 23 milliards de dollars annuellement.

Les fumeurs coûtent à l'État plus de 19 milliards de dollars, dont 4 milliards seulement, au Québec. Pour vous donner une idée, l'aide sociale coûte 2,7 milliards de dollars annuellement à notre province.

Ce n'est pas rien. Si on divise le montant que nous coûte l'obésité et le tabac par le nombre d'adultes, ça fait un sacré gros montant annuellement. Beaucoup plus inquiétant que le montant de l'aide sociale attribué.

Si tu ne fumes pas, que tu bouges, que tu fais attention à ta santé, ça se peut que ces données-là te mettent un peu en maudit. Non seulement, ça peut te mettre en maudit, mais comme parent, ça m'inquiète.

Qui peut-on blâmer?

Le niveau d'éducation et la pauvreté sont des facteurs importants concernant l'obésité et la consommation de tabac. Si tu viens d'un milieu défavorisé où les gens fument et mangent tout croche, ça part mal pour toi.

Imposer les coûts des soins de santé aux fumeurs et obèses pourrait sembler une avenue intéressante, mais irréaliste. Comme société, on ne peut pas laisser mourir des gens du cancer du poumon sous prétexte qu'ils sont fumeurs ou ne pas traiter leur diabète parce qu'ils sont obèses.

Mais pourquoi ne pas exiger des fumeurs qu'ils entreprennent une démarche pour cesser de fumer avec incitatif financier ? S'ils refusent, la prime de l'assurance maladie augmente. Si de ton propre chef, tu décides de fumer un paquet par jour, sans tenter d'arrêter, tu dois en subir les impacts financiers. Parce que sinon, c'est nous tous, collectivement, qui en assumons les frais.

Assumer les frais pour des gens qui ont besoin d'aide, je suis d'accord. Assumer les frais pour une partie de la société qui choisit de fumer sans faire d'effort pour arrêter: NON.

Assumer les frais pour des gens qui ont besoin d'aide, je suis d'accord. Assumer les frais pour une partie de la société qui choisit de fumer sans faire d'effort pour arrêter: NON. Pareil pour l'obésité. Tu es obèse à cause de ta façon de vivre, ton médecin juge que ta santé écope, tu dois suivre un programme qui t'aidera à prendre ta santé en main. Tu refuses? Tu devras payer davantage.

Le soutien doit être là, mais il doit y avoir un incitatif ou une pénalité à choisir, volontairement, d'abîmer sa santé.

Non seulement le tabagisme entraine des coûts de santé, mais en plus il coûte une petite fortune aux entreprises en abaissant la productivité des travailleurs qui en consomment, avec une somme de près de 2.9 milliards.

Les entreprises ont donc tout avantage à valoriser l'arrêt du tabac. Incitatif financier et soutien devraient faire partie de toutes les entreprises.

On a beau dire que la santé est importante, mais avec un petit cadeau de 1000$ pour arrêter, ça vaut la peine. Ça encourage. Parce qu'il semblerait que pour un paquet de gens, s'éviter un cancer du poumon, une trachéotomie et une mort prématurée ce n'est pas un incitatif assez puissant.

Et si on faisait la même chose pour la sédentarité? Si on offrait un incitatif financier pour bouger? Encore là, vivre plus longtemps ne semble pas assez incitatif.

Sinon on fait quoi? On laisse les fumeurs continuer comme ça? On laisse nos enfants devenir obèses sans intervenir?

Quel sera le coût du tabac et de l'obésité dans 10 ans?

Je pense qu'il est grand temps que les gens deviennent responsables, avec les moyens en place, de leur santé. Sinon, ils devront eux-mêmes en assumer les conséquences.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST



Galerie photo Quelques statistiques sur la santé des Canadiens Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter