DIVERTISSEMENT
16/04/2019 15:03 EDT | Actualisé 16/04/2019 15:05 EDT

Sony dévoile des détails de la Playstation 5

Mais elle ne sera pas disponible cette année.

L'architecte derrière la très populaire Playstation 4, Marc Cerny, est officiellement au travail sur la console de prochaine génération qui la remplacera à terme.

Dans une entrevue exclusive avec le site web techno Wired, Cerny a confirmé que le prototype sur lequel il travaille ne sera pas une version remodelée de la PS4, comme la PS4 Pro, mais bien une toute nouvelle infrastructure beaucoup plus puissante.

Si on se fie à l'histoire de Sony, cette console de prochaine génération sera nommée Playstation 5. Mais Marc Cerny s'est bien gardé de le confirmer à Wired. Il a aussi indiqué qu'elle ne serait pas sur les tablettes des magasins en 2019.

Le processeur AMD est basé sur la troisième génération de Ryzen, composé de huit coeurs. Le processeur graphique sera une version personnalisée de la famille Navi de Radeon, qui prendra en charge le traçage de rayons, une technique qui modélise le déplacement de la lumière pour simuler des interactions complexes dans des environnements 3D, indique Wired.

Le traçage de rayon permet de simuler la lumière qui se déplace d'objet à objet. Mais ce n'est pas que ça, selon Marc Cerny. «Si vous voulez exécuter des tests pour voir si le joueur peut entendre certaines sources audio ou si les ennemis peuvent entendre les pas du joueur, le traçage de rayons est utile pour cela, a-t-il expliqué. C'est la même chose que de faire un rayon dans l'environnement.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec:

Pour montrer la puissance du nouvel engin, Cerny a fait la démonstration de la rapidité de chargement dans la dernière itération de Spider-Man parue l'automne dernier en exclusivité sur la PS4. Il a fallu 15 secondes au héros masqué pour se retrouver dans une nouvelle partie de Manhattan après un voyage rapide (fast travel). Sur le prototype de «PS5», le même voyage a pris 0,8 seconde. Cette amélioration est possible grâce à l'intégration d'un disque dur SSD personnalisé sur la console, une première.

Mais ce n'est pas tout ce que Wired a réussi à savoir. Cerny a confirmé que la «PS5» accepterait les supports physiques (les disques), et qu'elle serait rétrocompatible avec la PS4, donc que les jeux de PS4 pourraient être joués sur la «PS5».

Peut-on penser que des jeux qui sortiraient sur la «PS5» en début de cycle de vie seraient également publiés sur la PS4?

Nous sommes à une époque où une rupture dans le gaming est sur le point de se produire. Google a annoncé se lancer dans le lucratif marché des jeux vidéo grâce à son service de stockage infonuagique (cloud) et Microsoft semble se diriger vers la même voie.

Les plans de Sony dans ce domaine demeure pour l'instant flous. Ce qui est clair, c'est que les expériences de jeux vidéo seront encore davantage immersives avec des définitions ressemblant de plus en plus à la réalité.

À suivre!