BIEN-ÊTRE
21/03/2019 15:42 EDT | Actualisé 09/05/2019 18:50 EDT

Pourquoi vos plantes meurent tout le temps?

La (sur)vie de vos plantes se limite à un an? Lisez-ceci.

Non, ce n'est pas parce que vous avez crié un vieux succès de Céline Dion à votre plante qu'elle est morte. C'est que vous répétez sans cesse les mêmes erreurs d'entretien. On dresse ici les 11 plus communes pour que vous les évitiez.

1. Vous misez sur l'esthétique plutôt que sur les besoins de la plante.

Les végétaux sont plus populaires que jamais dans nos maisons. Non seulement pour leur pouvoir dépolluant, mais aussi - et surtout - pour leur haut potentiel décoratif. «Le problème, c'est que les gens oublient que ce n'est pas juste un bel objet, c'est vivant», affirme le co-fondateur de l'agence végétale montréalaise Plantzy, William Plamondon Huard.

Avant d'acheter, il conseille de se poser les questions suivantes :

  • La pièce où je veux la mettre dispose-telle du niveau de luminosité dont elle a besoin? (Oui, vous comptez la déposer sur le bord de la fenêtre, mais l'orientation du soleil y est-elle favorable?)
  • La température générale de la pièce convient-elle à la plante? (Votre plante tropicale n'appréciera sûrement pas les courants d'air qui s'infiltrent près de l'entrée). La plupart des variétés préfèrent une pièce entre 15 et 20 degrés Celsius.
  • La plante est-elle adaptée à votre personnalité? Vous êtes distraits, préférez les succulentes et cactus. Vous êtes du genre mère-poules, optez pour des plantes qui s'adaptent davantage aux excès d'eau.

2. Vous mettez de la terre noire dans vos pots.

Même si les gros sacs de terre noire sont réduits à 1$ une fois le printemps venu, ce n'est pas une raison pour se jeter dessus. Évitez-les, avise même le co-propriétaire de Plantzy. «Ça tue la plante, surtout les variétés d'intérieur, à cause du manque de minéraux. Les plantes sont habituées à vivre dans un milieu naturel riche et là vous les mettez à l'intérieur, dans un petit pot avec une terre vide.»

Optez plutôt pour un bon terreau. Inutile de choisir le plus cher, ni celui qui est spécialisé à votre sorte de plante. «Rendu là, c'est plus du marketing», explique M. Plamondon-Huard.

3. Vous ne compressez pas assez la terre dans votre pot.

Contrairement à ce que plusieurs pensent, il faut bien appuyer sur le terreau afin qu'il soit bien compact autour des racines. Ça laisse sinon des bulles d'air qui peuvent se remplir d'eau et faire pourrir la plante.

4. Vous ne la mettez pas au bon endroit.

Assurez-vous que votre plante aime les rayons du soleil avant de la mettre sur le bord de la fenêtre. À l'inverse, ne mettez pas vos cactus dans votre salle de bain sombre.

«Une croissance rapide et de nouvelles pousses plus petites et plus pâles indiquent un manque de lumière», fait savoir William.

Le très pratique Guide Plantzy

Plantzy/Facebook
Plantzy

Pour maximiser l'entretien de vos plantes intérieures comme extérieures, procurez-vous la toute nouvelle bible de la verdure publiée par les experts de Plantzy, l'agence végétale montréalaise spécialisée dans les plantes décoratives.

Le Guide Plantzy - simple et pratique - propose une description détaillée des 50 variétés les plus populaires, ainsi qu'une multitude de conseils utiles allant de la façon de les soigner à celle de les multiplier soi-même. À vous le pouce vert!

26,95$, Les Éditions Goélettes, 207 pages.

5. Vous arrosez trop.

C'est la cause de mortalité numéro un de vos plantes. Mieux vaut se retenir que trop arroser. Une plante a plus de facilité à se remettre d'une sècheresse extrême que d'un tsunami d'eau.

«Lorsque les gens voient des feuillent flétris ou brunâtres, ils pensent automatiquement que leur plante manque d'eau et en rajoute. Au contraire, elle est comme ça parce qu'elle a probablement trop d'eau et ça affecte le système racinaire», explique William de Plantzy.

Une fois trop arrosée, le sauvetage est difficile. Vous pouvez tout de même essayer de la laisser sécher pendant un mois ou deux, ou changer le terreau complètement.

6. Vous ne sortez pas le pot du cache-pot pour arroser.

Sortez votre plante avec son pot pour l'arroser. Ça évite ainsi que l'eau s'accumule au fond du cache-pot, que les racines s'y baignent et finissent par pourrir.

7. Vous ne rempotez jamais.

N'espérez pas que votre plante subsiste et continue de grandir si vous la gardez dans le même pot indéfiniment. Le Guide Plantzy énumère les signes indiquant le besoin de rempotage :

  • Lorsque les racines sortent par le trou de drainage sous le pot ou lorsqu'elles refont surface.
  • Lorsque vous sortez la plante du pot et que vous observez plus de racines que de terreau.
  • Lorsque la plante est déséquilibrée par rapport à la grosseur de son pot et qu'elle semble vouloir quitter ce dernier.
  • Lorsque vous remarquez que le pot est envahi par les rejets de la plante mère, il est alors temps de les rempoter dans de nouveaux pots pour leur offrir une nouvelle vie.

Le rempotage devrait toujours avoir lieu au printemps lorsque les plantes se réveillent de leur hibernation.

8. Vous rempotez trop vite (ou dans un pot trop grand).

Si la terre se décroche des racines en sortant votre plante du pot, c'est qu'elle a encore suffisamment de place pour grandir dans son contenant actuel. Elle devrait y rester encore un peu.

Et contrairement à la croyance populaire, la déménager dans un pot plus grand ne la fera pas grandir plus vite. «La plante va envoyer ses énergies aux racines pour combler le vide, donc elle va pousser par en dessous, plutôt que sur le dessus comme vous voulez, explique William Plamondon Huard. Ça complique aussi l'arrosage. Le volume de terre autour des racine a tendance à devenir super imbibé. Ça peut faire pourrir les racines.»

La règle générale est de rempoter dans un pot deux pouces plus grand tous les deux ans.

9. Vous entreposez votre terreau à l'extérieur.

Selon le co-fondateur de Plantzy, en mettant votre terreau dehors, il gèlera et perdra des nutriments utiles à la croissance des plantes. Plus votre terreau est frais, mieux elles prospéreront.

10. Vous ne fertilisez jamais.

Au printemps, il se peut que vos plantes aient besoin d'un petit coup de pouce pour se réveiller. Diluez de l'engrais 20-20-20 dans la quantité d'eau indiquée puis aspergez toutes vos plantes. William Plamondon Huard déconseille l'engrais en bâtonnet qui peut «brûler» les parties en contact avec le fertilisant.

11. Vous ne nettoyez pas vos plantes.

La poussière et la saleté qui s'accumulent sur les feuilles peuvent nuire à la photosynthèse et donc à la croissance. Essuyez-les fréquemment avec un linge humide ou un pinceau et de l'eau.

VOIR AUSSI :