DIVERTISSEMENT
01/10/2018 01:15 EDT | Actualisé 01/10/2018 01:22 EDT

«Tout le monde en parle»: Safia Nolin revient sur sa querelle avec Serge Postigo

«Le 'souci de vengeance', j’ai trouvé ça quand même atroce...»

ICI Télé

Safia Nolin était de passage sur le plateau de Tout le monde en parle, ce dimanche 30 septembre, pour discuter, entre autres, de son très attendu nouvel album, Dans le noir, dont la sortie est prévue pour le 5 octobre prochain.

Habituée à la controverse (parfois malgré elle), Guy A. Lepage a demandé à l'auteure-compositrice-interprète de revenir sur une en particulier, survenue il y a bientôt un an, alors qu'elle avait sévèrement critiqué le discours de remerciement de Serge Postigo prononcé lors du 39e Gala de l'ADISQ.

Alors qu'il venait tout juste de remporter le prix du Spectacle de l'année pour Mary Poppins, Postigo avait pris la défense des employés de Juste pour rire en tentant de les dissocier des inconduites sexuelles de Gilbert Rozon, dénoncées publiquement au cours des semaines ayant précédé le gala.

«Défendre ça devant tout le monde, à la télévision, dans un gala où il y a des femmes qui sont sorties publiquement dire qu'elles avaient été victimes... Pour moi, c'est trop de dire ça, ça n'a pas sa place», avait alors déclaré Safia Nolin.

«Je traîne autour de Juste pour rire depuis 1999 et je ne l'ai jamais vue là. [...] Elle dit que c'est une compagnie "pourrie de l'intérieur", j'imagine qu'elle est déjà venue à l'intérieur de l'organisation. Parce que sinon, elle fait précisément ce que les gens ont fait l'année dernière avec elle: elle juge sur les apparences», avait notamment répondu Serge Postigo.

Le «souci de vengeance», j'ai trouvé ça vraiment intense. J'ai trouvé que ce n'était peut-être pas le moment ni l'endroit...Serge Postigo

«Tout ça [l'affaire Rozon, ndlr] venait de se passer. Ça prend vraiment du courage dénoncer des gens, surtout publiquement, a expliqué Safia Nolin dimanche. Je ne l'ai pas mal pris, mais j'ai trouvé que ce n'était pas vraiment nécessaire.

Je ne déteste pas Serge, pour pas qu'il aille, mettons, à Éric Duhaime demain matin. Je n'ai pas envie de partir de chicane. C'est juste que moi, je me souviens que je n'étais pas la seule à être mal à l'aise.»

Safia Nolin a ensuite mis en contexte sa réaction, expliquant qu'elle avait dû prononcer son discours après Serge Postigo, et qu'il n'avait pas vraiment été question des scandales des dernières semaines durant la cérémonie.

«J'avais trouvé ça poche que personne n'avait rien dit depuis le début, parce que c'était très collé sur l'ADISQ. Il est en train de se passer de quoi de vraiment intense, et il y a des gens qui sont en train de se mettre publiquement dans des positions extrêmement vulnérables.

Et là, en plus de ne pas souligner ça à aucun moment du gala, il y a quelqu'un qui vient pour dire semi l'inverse. Et le ''souci de vengeance'', j'ai trouvé ça quand même atroce», a conclu l'artiste.

Safia Nolin sera en spectacle aux quatre coins du Québec au cours des mois à venir. Cliquez ici pour tous les détails.

À voir également :