NOUVELLES
12/09/2018 11:27 EDT | Actualisé 12/09/2018 11:28 EDT

Amazon voulait mettre des employés dans des cages

Un dirigeant a finalement admis que c'était une «mauvaise idée».

Des robots sont utilisés pour transporter de la marchandise dans les entrepôts d'Amazon, comme ici à Tracy, en Californie.
Robert Galbraith / Reuters
Des robots sont utilisés pour transporter de la marchandise dans les entrepôts d'Amazon, comme ici à Tracy, en Californie.

Amazon est sous le feu des projecteurs depuis mardi après qu'un brevet déposé en 2016 eut refait surface. À ce qu'on peut y voir, la compagnie de Jeff Bezos voulait mettre ses travailleurs dans des cages, ce qui a fait bondir des chercheurs en éthique de l'intelligence artificielle (IA).

L'idée de départ d'Amazon, comme l'indique le Business Insider, était d'offrir davantage de sécurité aux employés dans un environnement de plus en plus occupé par des robots automatisés qui effectuent diverses tâches.

La cage, qui aurait été conçue afin de transporter les travailleurs dans les entrepôts, portait le nom (sexy) de «Système et méthode pour le transport de personnel dans un espace de travail actif». Kate Crawford et Vlatan Joler, chercheurs en éthique de l'IA, ont qualifié le brevet d'«une illustration extraordinaire de l'aliénation des travailleurs, un moment difficile dans la relation entre les humains et les machines» dans un article publié récemment.

anatomyof.ai

Sur Twitter, un dirigeant d'Amazon, Dave Clark, a souligné que, chez le géant de la techno, «même les mauvaises idées étaient soumises pour brevets».

«Ceci n'a jamais été utilisé et nous n'avons aucun plan pour l'utiliser. Nous avons développé une solution beaucoup mieux qui consiste en une petite veste que les associés peuvent porter qui empêche toutes les unités mobiles des robots à proximité de bouger», a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois qu'Amazon est ciblée pour sa gestion des ressources humaines. En avril, un auteur britannique a constaté que les travailleurs d'un entrepôt à Staffordshire feraient pipi dans des bouteilles, de peur d'être réprimandés pour avoir pris une pause. Cette prétention a été vigoureusement démentie par Amazon.