POLITIQUE
24/08/2018 11:22 EDT | Actualisé 24/08/2018 14:38 EDT

L’anglais, langue officielle au Québec? Le PQ accuse QS de «revenir 50 ans en arrière»

Probablement pas le début de campagne auquel Québec solidaire s'attendait.

La Presse canadienne/Paul Chiasson
Manon Masse (centre) et Québec solidaire ont fait réagir avec leur tweet de jeudi.

L'anglais, une langue officielle au Québec? La confusion entourant les propos de la coporte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, a pris par surprise ses adversaires politiques.

«Ça n'a aucun sens, a réagi Véronique Hivon, vice-chef du Parti québécois (PQ), lors d'une mêlée de presse vendredi matin (vidéo ci-dessous à 17:45). C'est complètement consternant, inquiétant et très rapidement, il faut qu'ils rectifient le tir.»

«De dire que l'anglais sera l'une des deux langues officielles du Québec, c'est de revenir plus de 50 ans en arrière. C'est de mettre en péril la prédominance du français», a renchéri Jean-François Lisée, chef du PQ.

Le chef libéral Philippe Couillard a réitéré, lors d'un point de presse à Trois-Rivières, que le français est la langue officielle du Québec et a dit ne pas bien comprendre le sens de la remarque de la coporte-parole de QS.

Jeudi, Mme Massé a été interpellée au sujet d'un tweet du compte officiel de QS. Le parti y affirmait, dans la langue de Shakespeare, que l'anglais est une langue officielle dans la Belle Province.

Ce tweet était-il une erreur? Mme Massé a d'abord répondu que ce ne l'était pas puisque le Québec doit composer avec la réglementation fédérale.

«L'anglais est encore une langue officielle au Canada. Mais lorsque nous réaliserons l'indépendance, nous ferons en sorte que le français soit la seule langue officielle au Québec», avait-t-elle dit jeudi.

Elle s'est par la suite ravisée et a déclaré que «l'unique langue officielle du Québec est le français». «Et pour Québec solidaire, un Québec indépendant protègerait encore mieux notre langue tout en protégeant les droits de la minorité linguistique anglophone», a-t-elle ajouté.

Selon la responsable des relations avec les médias de Québec solidaire, le tweet à l'origine de toute cette affaire était une erreur d'un nouvel employé du parti.

Au nom de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois a aussi rectifié le tir, vendredi, affirmant clairement qu'il n'y a qu'une seule langue officielle au Québec, le français - comme le dit la loi.

M. Nadeau-Dubois a soutenu qu'il n'y avait aucune ambiguïté pour Québec solidaire et qu'il était «évident» qu'il n'y avait qu'une seule langue officielle au Québec et qu'il fallait aussi défendre la langue française.

Le candidat dans Gouin a fait cette déclaration au cours d'une conférence de presse, à Montréal, pour présenter la campagne d'affichage du parti de gauche.

Avec des informations de La Presse canadienne.

Galerie photo La campagne électorale en images Voyez les images

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!