BIEN-ÊTRE
13/08/2018 11:37 EDT | Actualisé 13/08/2018 11:37 EDT

Ce médecin fait polémique en prétendant «remédier» à l'homosexualité avec de l'homéopathie

A-t-il oublié que l'homosexualité n'était pas une maladie?

Un médecin fait polémique en prétendant "remédier" à l'homosexualité avec de l'homéopathie
Getty Images
Un médecin fait polémique en prétendant "remédier" à l'homosexualité avec de l'homéopathie

L'homéopathie, au cœur de la discorde (une fois encore). Parfois qualifiés de "fake-médecine" en raison de leur inefficacité, les traitements homéopathiques refont parler d'eux, cet été. La raison? Comme le rapporte Franceinfo, un médecin généraliste, exilé en Suisse, pense avoir trouvé une formule magique pour "guérir" l'homosexualité. Rien que ça.

"L'homosexualité n'est pas une pathologie, mais un symptôme particulier (choix de vie) de patients 'border-line' (personnalités intéressantes par ailleurs), écrit le Dr. Jean-Yves Henri sur son site, Médecine Intégrée. Il se trouve que la matière médicale homéopathique comporte des remèdes agissant sur l'exacerbation de ces symptômes."

Il propose ainsi un traitement en fonction de son sexe, mais aussi de sa personnalité. Pour les garçons qui multiplient les expériences amoureuses "par peur de rater quelque chose", le médecin préconise, par exemple, de l'Argentum nitricum. Chez ceux qui présentent un "aspect hystérique surajouté", du Platina. Si vous êtes lesbienne et qu'il vous est difficile "d'accepter votre féminité", ce sera du Sepia.

Depuis quand ces propos figurent-ils en ligne? Personne n'en est vraiment sûr. Pour cause, le Dr. Jean-Yves Henri est aux abonnés absents, depuis que les internautes, scandalisés, ont découvert l'existence de son remède, dans le courant du mois de juin, avant que la polémique ne revienne en ce début du mois d'août.

Les utilisateurs de Twitter ne sont pas les seuls à s'indigner. Les homéopathes, aussi, s'en prennent à lui. "Ce n'est pas parce qu'on est médecin, qu'on ne raconte pas d'inepties [...], selon le Dr. Charles Bentz, président du syndicat national des médecins homéopathes. C'est complètement délirant, l'homosexualité n'a jamais été une maladie."

Interrogé par Allodocteurs.fr, le président de l'association SOS Homophobie, Joël Deumier, estime, de son côté, que le message délivré par cet homéopathe peut représenter un véritable danger. "Si un jeune pense que son homosexualité relève de la pathologie, il risque de s'isoler. Nier son identité sexuelle, c'est nier qui on est. Cela peut conduire à l'échec scolaire par exemple, ou pire, au suicide", assure ce dernier.

En France, l'homosexualité n'est plus considérée comme une pathologie psychiatrique depuis 1981. Près d'une décennie plus tard, l'Organisation mondiale de la santé, l'a aussi rayé des maladies mentales, en 1990. Ce qui n'a pas empêché, en 2011, des médecins allemands de proposer, comme le Dr Jean-Yves Henri, un traitement homéopathique à des hommes gays, dont des pilules à base de platine et de glucose. L'entêtement de certains n'a visiblement pas de limites.

Ce texte a initialement été publié sur le HuffPost France.

VOIR AUSSI :

Galerie photo Fierté Montréal 2017 Voyez les images