POLITIQUE
31/07/2018 18:54 EDT | Actualisé 31/07/2018 19:36 EDT

La CAQ toujours en tête, mais il y a beaucoup d’indécis

Un sondage Mainstreet confirme la tendance à deux mois du scrutin.

fotoimage.ca

QUÉBEC – Le Coalition avenir Québec (CAQ) est toujours en première place dans les intentions de vote à deux mois du scrutin, mais plus du quart des Québécois ne savent plus où donner la tête selon le dernier sondage Mainstreet.

Parmi les 1320 résidents sondés par la firme de recherche, 30,6% sont prêts à faire confiance à la CAQ, alors que 27,7% se tournent vers le Parti libéral du Québec (PLQ). Le Parti québécois (PQ) récolte quant à lui 14,9% des intentions de vote et Québec solidaire, 10.9%. En revanche, les indécis sont nombreux, puisqu'ils comptent pour 27,7%.

«Malgré les résultats globaux relativement serrés, la CAQ ressortirait probablement vainqueur si ces résultats restaient les mêmes d'ici les élections d'octobre», a fait valoir Quito Maggi, président et directeur général de Recherche Mainstreet.

Les Québécois prêts pour un changement

La fatigue à l'endroit des libéraux est bien réelle : même si le PQ a été au pouvoir pendant 18 mois, plusieurs ont l'impression que le PLQ gouverne le Québec depuis les 15 dernières années.

La majorité des répondants (53,6%) est «fortement d'accord» pour dire que le Québec est prêt pour un changement. Cette opinion est particulièrement populaire en banlieue de Montréal et dans l'électorat francophone, ce qui fait dire à M. Maggi que la CAQ détient un «solide avantage» sur le PLQ.

Les libéraux sont cependant toujours en tête sur l'île de Montréal. Ils sont aussi plus populaires auprès des jeunes de 18 à 34 ans et les personnes âgées de 65 ans et plus.

Est-ce que PKP sauverait la mise au PQ?

Le chef du PQ, Jean-François Lisée, a encore une côte à remonter auprès de l'électorat, si on en croit le dernier sondage Mainstreet. Seulement 15,1% des répondants pensent que M. Lisée ferait le meilleur premier ministre le 1er octobre prochain.

Or, les perspectives du PQ ne seraient guère meilleures si Pierre Karl Péladeau redevenait chef. Parmi les répondants, 41,5% affirment qu'ils ne seraient pas plus enclins de voter pour le PQ si le grand patron de Québecor était chef, alors que 38% affirment ne pas en être certains.

Le sondage Mainstreet a été mené entre le 27 et le 29 juillet. La marge d'erreur du sondage est de +/- 2,7 %, 19 fois sur 20.

Mainstreet Qc July31 FR by Mainstreet on Scribd