DIVERTISSEMENT
09/07/2018 23:59 EDT | Actualisé 11/07/2018 09:28 EDT

FEQ 2018: Foo Fighters, cette fois était la bonne!

Mère Nature les a épargnés cette fois-ci.

QUÉBEC – La deuxième fois était la bonne pour les Foo Fighters au Festival d'été de Québec. Ils ont évité un (autre) orage et ont livré une performance mémorable de pas moins de deux heures et 30 minutes qui efface tout mauvais souvenir de l'édition 2015.

C'est un Dave Grohl chauffé à bloc qui est arrivé sur la scène du Festival d'été de Québec, trois ans après avoir été contraint d'écourter le spectacle en raison d'un violent orage. Mère Nature a failli refaire le même coup, mais la pluie et le vent ont arrêté juste à temps.

Vers 21h10 – soit 20 minutes avant le début du spectacle – l'organisation du FEQ a confirmé que le spectacle des Foo Fighters aurait bel et bien lieu, au grand soulagement des festivaliers détrempés. Ils ont eu chaud!

Roger Photo
Les Foo Fighters étaient visiblement heureux d'être de retour à Québec.

«Ça nous a pris trois fucking années. Mais nous finissons toujours par revenir!» a déclaré le chanteur, après avoir parti le bal avec All My Life et Learn to Fly avec une foule en délire. Il faut dire que plusieurs d'entre eux étaient là en 2015. Cette fois-ci, ils comptaient bien en profiter.

La foule ne s'est pas fait prier pour chanter My Hero et These Days. Il y en avait aussi pour les nostalgiques avec Monkey Wrench. Le batteur du groupe, Taylor Hawkins, a volé la vedette avec un solo de batterie enlevant... mais aussi en interprétant Under Pressure. Il n'a pas la voix de Freddie Mercury, mais on lui donne un A+ pour l'effort!

Roger Photo
Le spectacle s'est terminé peu après minuit.

Les Foo Fighters étaient visiblement heureux d'être de retour à Québec, une ville de rock. Paraît-il que tout le monde le dit dans le milieu, si l'on en croit Dave Grohl. Le chanteur a aussi profité de son passage dans la Capitale-Nationale pour assister à la performance de... nul autre que Shawn Mendes. «Il est un bad motherfucker. Il m'a touché [droit au coeur]!»

Après avoir feint de partir sur les dernières notes de Best Of You, les gars sont revenus non pas pour une, mais deux chansons (Times Like These, Everlong).

Il était prévu que le groupe joue de 21h30 à 23h. Pas question, a répondu Dave Grohl, qui dit avoir insisté pour jouer plus longtemps. On les remercie!

Frank Turner & The Sleeping Souls

De fines gouttelettes avaient déjà commencé à tomber quand Frank Turner est apparu sur scène pour chanter Oh Brother. Le Britannique a gagné des points auprès du public de Québec en traduisant l'une de ses chansons en français. Une belle attention!

Roger Photo
Frank Turner, qui a étudié aux mêmes écoles que le Prince William, parle très bien français, quoi qu'il en dise!

«Tout le monde est venu nous voir, n'est-ce pas? Mais vous devriez rester pour les deux autres groupes!» a lancé le chanteur, dans un humour typiquement british. «Il y a ce nouveau band, ils viennent tout juste de commencer... les Foo Fighters!» Après Be More Kind, de son plus récent album du même nom, le soleil s'est pointé le bout du nez.

Frank Turner n'a pas arrêté : même en complet-cravate, il s'est jeté dans la foule pour faire du body surfing pendant plusieurs dizaines de mètres, avant de revenir sur la scène et tenter de fouetter l'un de ses musiciens. Mais plus sérieusement, une très belle découverte rock!

Greta Van Fleet

Le jeune quatuor originaire de de Frankenmuth, au Michigan, compte parmi ses fans Elton John, et on comprend maintenant pourquoi.

Le chanteur Josh Kiszka est souvent comparé à Robert Plant avec ses envolées vocales qu'on a pu entendre dans Highway Tune. Jake (le frère jumeau de Josh) a laissé bouche bée avec ses solos à la guitare pendant Edge of Darkness.

Roger Photo
Quelle voix! Josh Kiszka chante avec la même intensité que Robert Plant.

Cheveux longs, en tunique ou encore pieds nus, Greta Van Fleet nous ramène sans contredit aux années 70. D'abord tiède, le public s'est rapidement laissé charmer par ce «Led Zeppelin 2.0» alors que de gros nuages noirs s'approchaient pendant Watching Over.

Ce qui devait arriver arriva : un gros orage s'est abattu sur les Plaines. Mais le vent et la pluie n'ont pas empêché les festivaliers dégoulinants de rocker au son de Lover Leaver Taker Believer, Black Smoke Rising et surtout Safari Song - avec un solo de batterie intense. Franchement époustouflant!

Galerie photoFEQ 2018 - lundi 9 juillet Voyez les images

Galerie photoToutes nos photos du Festival d'été de Québec 2018 Voyez les images

CORRECTION: Une version précédente de cet article indiquait que le groupe avait joué Big Me en rappel. Il s'agissait plutôt de la chanson Everlong.