DIVERTISSEMENT
29/06/2018 07:13 EDT | Actualisé 29/06/2018 07:13 EDT

Le Festival International de Jazz 2018 part sur les chapeaux de roues avec !!! (Chk Chk Chk)

Le groupe américain semblait tout simplement infatigable.

Nic Offer, infatigable dans ses mini shorts et son veston, semblait carburer à l'attention du public, jeudi soir.
Benoit Rousseau/Festival de Jazz
Nic Offer, infatigable dans ses mini shorts et son veston, semblait carburer à l'attention du public, jeudi soir.

Le groupe !!! (Chk Chk Chk) avait le mandat de présenter jeudi le premier spectacle sur la scène extérieure principale de la 39eédition du Festival International de Jazz de Montréal.

Malgré une foule plus ou moins garnie à l'avant de la scène TD de la Place des Festivals, le groupe américain, qui qualifie son style de disco-funk, a offert une prestation débordante d'énergie du début à la fin.

C'est le chanteur principal du groupe Nic Offer et la chanteuse Lea Lea, qui accompagne Chk Chk Chk en tournée, qui ont mené le bal, ne s'arrêtant de danser que pour de courts instants.

Ouverture du Festival de Jazz 2018

Offer, infatigable dans ses mini shorts et son veston (qu'il a toutefois assez rapidement délaissé, en sueur), semblait carburer à l'attention du public, stimulant celui-ci avec des mouvements de danse des plus inusités et d'innombrables simagrées. Les spectateurs ont apprécié le spectacle, saluant chacune de ces interventions.

Le chanteur semblait réellement avoir du plaisir et n'a pas hésité à descendre plusieurs fois au niveau du public. Offer a ainsi patrouillé pendant de longs instants la clôture séparant la foule de la scène, réduisant ainsi drastiquement la frontière le séparant des spectateurs.

Durant l'un des récents succès du groupe, Dancing Is The Best Revenge, Offer a même dansé pendant quelques minutes au beau milieu des spectateurs, qui semblaient ravis.

Une foule peu énergique par moments

Malgré ces moments d'excitation, la foule est cependant demeurée assez stoïque durant la première moitié de la prestation. Certains spectateurs semblaient même n'être pas tout à fait familiers avec l'œuvre de Chk Chk Chk. Les chansons s'éternisant parfois un peu pourraient également être la cause de leur manque d'énergie.

Le public a toutefois eu un regain de vitalité après une quarantaine de minutes, alors que de plus en plus de gens se sont mis à danser.

Deux performances en trois heures

Chk Chk Chk a relevé le défi, ardu, compte tenu de leur présence scénique des plus énergiques, de jouer à 21h et à 23h sur la scène TD.

S'ils n'ont rien laissé paraître de ce tour de force au niveau de l'enthousiasme qu'ils dégageaient, ils ont toutefois présenté le même spectacle, qui comportait les mêmes pas de danse et jeux de scène.

La foule semblait un poil moins abondante lors de la deuxième représentation, mais semblait également un peu plus jeune. Elle a pris son erre d'aller un peu plus rapidement que les spectateurs précédents.

Le Festival International de Jazz de Montréal se poursuivra jusqu'au 7 juillet et propose de nombreux concerts gratuits.