POLITIQUE
15/06/2018 13:44 EDT | Actualisé 15/06/2018 13:44 EDT

«Pour le renouveau, ça prend de la continuité», dit Philippe Couillard

🤔

LA PRESSE CANADIENNE

QUÉBEC – Le premier ministre Philippe Couillard martèle depuis des mois que son équipe incarnera le «renouveau». Mais voilà qu'il mise aussi sur la «continuité» en cette période «d'instabilité économique» avec les États-Unis. Quelle version croire?

«Les deux», a répondu M. Couillard lors de son bilan de fin de session parlementaire sur une terrasse de l'hôtel Hilton à Québec. «Pour le renouveau, ça prend la continuité», s'est-il permis d'ajouter.

M. Couillard a soutenu qu'il a déjà changé le Québec. Installé devant un lutrin sur lequel on pouvait lire «On s'est occupé des vraies affaires», le premier ministre a vanté les réalisations de son gouvernement dans les quatre dernières années.

À son avis, les compressions budgétaires imposées aux Québécois en début de mandat permettent de «maintenant mieux soutenir les plus démunis» et d'investir en éducation et en santé. Il a également souligné la croissance économique et le faible taux de chômage au Québec.

Des gens d'expérience restent avec nous et on aura de nouvelles figures.

Il a brandi les menaces de protectionnisme du président américain Donald Trump, qui feront mal autant aux travailleurs qu'aux agriculteurs et aux entrepreneurs du Québec. Dans cet esprit, il demande aux Québécois de ne pas briser «l'élan économique» de la province.

«Ce n'est pas banal : on a rempli nos engagements. Tout ce que nos adversaires disaient qu'on serait incapables de faire, on l'a fait», s'est vanté M. Couillard. Il n'a toutefois pas l'intention de se servir uniquement de son bilan pour faire campagne.

Côté équipe, M. Couillard perd plusieurs loyaux soldats. Le président de l'Assemblée nationale et député de Westmount-Saint-Louis, Jacques Chagnon, a confirmé qu'il ne solliciterait pas un autre mandat cet automne.

«On aura un mélange d'expérience et de renouveau. Des gens d'expérience restent avec nous et on aura de nouvelles figures. Vous allez commencer à les voir dans les prochaines semaines», a répondu M. Couillard, loin d'être inquiet.