POLITIQUE
14/06/2018 19:57 EDT | Actualisé 14/06/2018 19:57 EDT

Formule E: une poursuite de 33M$ contre la Ville de Montréal

Plus de détails à venir.

FOTOimage

Formula E Operations (FEO), qui organise les courses de Formule E, et les entreprises Montréal, c'est électrique (MCE) poursuivent la Ville de Montréal et la mairesse Valérie Plante pour 33 millions de dollars après l'annulation des éditions 2018 et 2019 de la Formule E.

Le document déposé à la Cour supérieur du Québec stipule que «la décision de la mairesse Plante d'annuler le ePrix de Montréal était basée sur la fausse croyance que la Ville n'avait aucune obligation envers MCE et Formula E Operations limited [FEO], et qu'elle pouvait complètement ignorer les conséquences de ses gestes», rapporte TVA Nouvelles.

Selon Radio-Canada, le document soutient également que la Ville et la mairesse ont agi «de manière impulsive, arbitraire, abusive et préjudiciable» et qu'ils ont «causé du tort à MCE et FEO»

Montréal a annulé sa participation à la Formule E, un événement que la mairesse Valérie Plante avait qualifié de «fiasco financier». Elle avait été imperméable aux possibles pénalités découlant de l'annulation du contrat, soulignant que le contrat est entre la FEO et l'organisme Montréal c'est électrique (MCÉ).