POLITIQUE
13/06/2018 15:56 EDT | Actualisé 13/06/2018 15:56 EDT

Une entreprise de la «liste grise» peut recevoir des contrats à cause d'une erreur de la Ville de Montréal

Le délai pour inscrire Les Entreprises C. Dubois sur la liste d'entreprises à rendement insatisfaisant était déjà échu.

Shutterstock / fotofactory

Une entreprise au rendement insatisfaisant peut de nouveau recevoir des contrats de la Ville de Montréal. La Ville a trop attendu avant d'inscrire Les Entreprises C. Dubois sur sa «liste grise».

La liste d'entreprises au rendement insatisfaisant, ou «liste grise», détaille les entreprises pour lesquelles la Ville se réserve le droit de refuser toute soumission pour un contrat. Les Entreprises C. Dubois y ont été ajoutées à la suite de travaux bâclés au parc La Presse l'an dernier.

Or, selon les documents soumis au comité exécutif cette semaine, la Ville aurait trop attendu avant d'inscrire cette entreprise sur la liste. L'entrepreneur a demandé une injonction parce que le délai de 60 jours était écoulé.

La Ville a reconnu cette réalité et réglé l'affaire hors cour.

Cette situation a mené à un certain imbroglio le 29 mai, lors de la dernière séance du conseil municipal. L'opposition a demandé pourquoi l'administration souhaitait accorder un contrat aux Entreprises C. Dubois sans aucune mention de la liste grise. Le président du comité exécutif Benoit Dorais s'expliquait mal cet oubli et le point a été retiré de l'ordre du jour.

Plus tard, M. Dorais a insisté sur le fait que Les Entreprises C. Dubois ne se trouvaient pas sur la fameuse liste, sans mentionner la demande d'injonction. À l'époque, le nom de l'entreprise avait disparu du site de la Ville, mais était toujours affiché sur le Portail de données ouvertes.

Mercredi, le comité exécutif a approuvé de nouveau l'octroi d'un contrat de réfection d'un terrain de baseball à l'entreprise.