POLITIQUE
10/05/2018 17:34 EDT | Actualisé 10/05/2018 17:34 EDT

La Presse en OSBL : Jean-Marc Fournier tend la main aux partis d’opposition

Un projet de loi devra être adopté avant l'été.

LA PRESSE CANADIENNE
Jean-Marc Fournier, leader parlementaire du gouvernement Couillard.

QUÉBEC – Le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, dit qu'il ne pourra pas faire adopter un projet de loi pour que La Presse devienne un organisme à but non lucratif (OSBL) avant l'été sans la collaboration des partis d'opposition.

Le quotidien doit obtenir l'autorisation législative pour être vendu, en vertu d'un testament vieux de 1913. Or, il ne reste qu'environ un mois à la fin de la session parlementaire, puis le Québec entrera en mode électoral.

L'éditeur de La Presse, Guy Crevier, a contacté M. Fournier la semaine dernière pour savoir s'il était en mesure d'accélérer le pas. Ce dernier lui a répondu qu'il était disposé à le faire, mais avec l'aval des autres partis et des députés indépendants.

«La seule possibilité, c'est que j'aie un consentement des autres partis et qu'on le règle en une seule journée ou deux ou trois. Je ne suis pas là pour empêcher La Presse [de changer sa structure]. Si je peux faciliter [l'adoption d'un projet de loi], ça va. Mais je ne peux pas faciliter seul à cette étape de nos travaux.»

Le quotidien a annoncé mardi qu'il serait converti en OSBL. Power Corporation injectera 50 millions de dollars dans cette nouvelle structure, avant de se retirer de l'entreprise. Aucune perte d'emploi n'est prévue pour le moment.