POLITIQUE
23/04/2018 21:41 EDT | Actualisé 23/04/2018 21:43 EDT

Montréal aurait reçu environ 30 M$ des firmes collusionnaires, selon l'opposition

Le montant sera confirmé par le gouvernement d'ici le 15 juin.

Olivier Robichaud

L'opposition à la Ville de Montréal estime que la Ville a reçu environ 31 M$ du Programme de remboursement volontaire, qui vise à récupérer les sommes versées en trop à des firmes collusionnaires. Le chef Lionel Perez réclame que l'administration dévoile publiquement le chiffre exact.

M. Perez et son parti, Ensemble Montréal, en arrivent à cette conclusion en analysant les résultats financiers dévoilés jeudi. Or, ces résultats ne décrivent pas exactement combien d'argent a été reçu en vertu du Programme de remboursement volontaire (PRV).

«Il y a des revenus additionnels dans les résultats financiers. [...] Ce n'est pas clairement indiqué, mais nous avons calculé en fonction d'autres sommes que nous connaissons déjà et nous arrivons au montant de 31 M$ pour le PRV», affirme M. Perez.

L'administration Plante a refusé de confirmer ce chiffre, répliquant que le gouvernement du Québec lui a demandé de ne pas le dévoiler. Une annonce doit avoir lieu en juin pour l'ensemble du Québec.

Le PRV vise à récupérer des sommes versées en trop à des firmes qui avaient mis en place un stratagème de partage des contrats publics. Le prix des contrats aurait été gonflé artificiellement par ce stratagème.

En s'inscrivant au PRV, les firmes collusionnaires s'entendent avec les municipalités sur les montants à rembourser. Toutes les parties évitent ainsi de coûteux processus judiciaires.

Selon Le Journal de Montréal, la Ville compte tout de même poursuivre une quarantaine d'entreprises qui ne se sont pas inscrites au PRV.