NOUVELLES
19/04/2018 07:03 EDT | Actualisé 19/04/2018 11:23 EDT

Québec: Audrey Gagnon, arrêtée pour le meurtre de sa fille Rosalie, a quitté l'hôpital

Elle s'est infligé des blessures en détention.

Audrey Gagnon, arrêtée jeudi pour le meurtre de sa fille Rosalie, 2 ans, a été hospitalisée après s'être infligé des blessures mineures en détention. Elle a reçu son congé de l'hôpital jeudi en fin d'avant-midi.

La femme de 23 ans devrait comparaître jeudi après-midi au Palais de justice de la Ville de Québec.

Le SPVQ a également confirmé jeudi matin qu'un homme rencontré la veille à titre de témoin avait été libéré.

SPVQ
La petite Rosalie Gagnon, 2 ans.

Une autopsie sera pratiquée jeudi sur le corps de la petite Rosalie Gagnon afin de déterminer les causes du décès.

Une poussette vide

L'opération policière s'est amorcée tôt mercredi matin, lorsqu'un citoyen a signalé une poussette vide aperçue près du parc Bonair, dans le secteur Charlesbourg.

À la demande de la famille, le SPVQ a ensuite émis un avis de disparition pour la propriétaire de la poussette, Audrey Gagnon, et sa fille Rosalie.

Vers 15h, la mère a été localisée sans son enfant. C'est dans les minutes qui ont suivi que les policiers ont fait la macabre découverte. Le corps inanimé de Rosalie a été retrouvé dans une poubelle près d'une résidence de l'avenue de Gaulle.

Passé trouble

Audrey Gagnon a des antécédents de violence. En janvier 2014, alors âgée de 19 ans, elle a été arrêtée après avoir attaqué son conjoint à l'arme blanche. Elle a ensuite été condamnée à six mois de prison pour voies de fait grave.

SPVQ
Audrey Gagnon a des antécédents judiciaires.

On ignore présentement si sa victime de l'époque, de huit ans son aîné, est le père de Rosalie Gagnon.

Selon TVA Nouvelles, Audrey Gagnon avait des problèmes de toxicomanie.