POLITIQUE
11/04/2018 10:01 EDT | Actualisé 11/04/2018 10:02 EDT

Feu vert pour les paddocks de la F1, malgré une facture plus élevée que prévu

La facture a plus que doublé depuis l'entente de 2014, atteignant 76 M$.

Société du parc Jean-Drapeau

La Ville de Montréal a approuvé mercredi le contrat de réfection des paddocks du Circuit Gilles-Villeneuve. Le contrat de presque 60 M$ porte la facture totale du projet à 76,2 M$, soit plus du double de l'estimation initiale.

La Société du parc Jean-Drapeau doit refaire les paddocks, construits en 1988, en vertu d'une entente signée en 2014 avec la Formule 1. À l'époque, le projet était estimé à 32,6 M$, mais la Ville a dû revoir ce montant à 48 M$ en 2016.

Plus de 16 M$ ont déjà été dépensés pour les contrats d'architecture et une partie des travaux. Comme nous le rapportions au mois de mars, la soumission la plus basse atteint presque 60 M$. Mercredi, le comité exécutif de la Ville de Montréal a décidé d'accepter cette soumission, malgré l'augmentation.

«Aujourd'hui, ce n'est pas que nous allons de l'avant, c'est plutôt qu'on prend la décision de ne pas reculer», affirme le responsable des grands parcs, Luc Ferrandez.

M. Ferrandez souligne que la facture initiale de 32,6 M$ était déjà considérée comme salée. Il affirme toutefois que l'importance du Grand Prix de Formule 1 pour l'économie et le tourisme de Montréal en vaut la chandelle.

«Le Grand Prix de Montréal est un événement urbain. L'impact du Grand Prix se fait dans la ville de Montréal. Ces impacts ont été mesurés, ils ont été remesurés, et c'est une décision qui fait du sens sur le plan économique», dit-il.

Selon les documents soumis aux élus mercredi, l'augmentation est principalement due à deux modifications imposées par la Ville.

Alors que le projet initial prévoyait la fermeture de la plage Jean-Doré, de la piste cyclable et du Bassin olympique, l'administration Plante a plutôt décidé de maintenir les activités pendant les travaux. Cette décision force la Société du parc Jean-Drapeau à faire les fondations sur pieux, une mesure qui coûtera environ 4 M$.

Selon les documents, la Société a aussi réalisé qu'elle devra refaire les infrastructures souterraines, qui datent des Jeux olympiques de 1976. Cette partie du projet coûtera également 4 M$.

La Ville de Montréal assume l'essentiel de la facture de 76,2 M$. Le gouvernement provincial accordera une subvention de 18 M$.

Les 9 projets à surveiller à Montréal en 2018