DIVERTISSEMENT
21/03/2018 17:20 EDT | Actualisé 22/03/2018 09:21 EDT

Le public délaisse le «Show de Rousseau» à V

Les cotes d'écoute ne mentent pas.

Le show de Rousseaune cause pas une grande commotion chez le public québécois. Lancé devant 310 000 personnes à l'écoute le 5 mars dernier, le talk-show de fin de soirée de V chute de plus en plus souvent sous la barre des 200 000 téléspectateurs, depuis la semaine dernière.

À sa première semaine en ondes, le rendez-vous de Stéphane Rousseau souffrait de longueurs, et de nombreux ajustements restaient à apporter dans la formule proposée par l'animateur et humoriste, sa complice Sonia Cordeau et la maison de production Fair-Play.

Depuis, des correctifs ont été apportés, et Rousseau semble un brin plus à l'aise dans la conduite de ses entrevues. Mardi, ses entretiens avec Véronic DiCaire et Marina Orsini – des invitées, doit-on préciser, d'une exceptionnelle générosité – sautaient du coq à l'âne, mais ont été rondement menés et divertissants. Marina Orsini a même fait remarquer à son hôte qu'il semblait plus à l'aise qu'il y a deux semaines.

Or, il semble que le public ne soit pas du même avis. Après une première semaine inégale au chapitre des cotes d'écoute (avec des moyennes de 310 000 curieux le lundi, 271 000 le mardi, 326 000 le mercredi et 259 000 le jeudi, selon les données préliminaires de Numeris, qui ne tiennent pas compte des enregistrements et des visionnements sur le site web de V), le second droit entamé le 12 mars a encore moins bien fait (241 000 le lundi, 156 000 le mardi, 186 000 le mercredi et 229 000 le jeudi).

Ces deux derniers jours, 19 et 20 mars, Le show de Rousseau a respectivement rejoint 161 000 et 173 000 intéressés.

En comparaison, le mardi 17 octobre dernier, lors de son dernier soir à l'antenne, En mode Salvail a rallié 311 000 fidèles. La veille, avec son invitée Magalie Lépine-Blondeau qui était allée jaser avec lui de la mort de sa Nadine de District 31, survenue plus tôt dans la soirée à Radio-Canada, il en avait captivé 322 000.

Le show de Rousseau a une pente à remonter s'il souhaite s'imposer comme une réelle habitude télévisuelle auprès des Québécois. Le hic, c'est qu'une fois partis, les téléspectateurs sont difficiles à ramener.

Ceci dit, sans encenser Stéphane Rousseau, dont les débuts à V ont été chaotiques, on peut se demander si un autre artiste aurait fait mieux. Dur, dur de remplacer une pointure comme Éric Salvail, indépendamment des présumés actes indécents commis par celui-ci...

District 31 et Unité 9 toujours en tête

Ailleurs à la télévision québécoise, cette semaine, District 31 continue de cartonner, ayant rameuté 1 308 000 et 1 316 000 accros lundi et mardi. Tandis que Les pays d'en haut (931 000) profite de la fin de Fugueuse chez le rival TVA, Lâcher prise (716 000) et Ruptures (698 000) ne récoltent pas des audiences dignes de leur grande qualité.

L'épisode de lundi de Ruptures était particulièrement troublant, avec la prestation impeccable de Bénédicte Décary dans la peau de Mahée/Nicole, une femme aux prises avec une forme complexe de dédoublement de personnalité, dont le cas en fera probablement baver à Ariane (Mélissa Désormeaux-Poulin).

L'Échappée demeure une valeur sûre du lundi, ayant réuni 1 002 000 habitués à sa dernière tranche, mais les 361 000 âmes amenées par Chicago Fire : Caserne 51 doivent faire regretter aux bonzes de TVA le départ de Fanny (Ludivine Reding), Damien (Jean-François Ruel) et les autres.

Du côté d'Unité 9, les détenues caracolent toujours, ayant entraîné, hier, 1 213 000 abonnés à leur suite, tandis que Hubert & Fanny avance lentement, mais sûrement, vers sa fin (peut-être définitive?); mardi, 704 000 romantiques ont continué de suivre l'interminable, mais touchant, tourbillon amoureux de Fanny (Mylène St-Sauveur), Hubert (Thomas Beaudoin) et Guillaume (Mickaël Gouin).

À TVA, O' et L'Heure bleue ont pu compter sur le soutien respectif de 892 000 et 863 000 irréductibles.

Quant à la quotidienne de Danser pour gagner, à V, son sort ne s'améliore pas. Lundi, 116 000 fanatiques étaient au poste pour assister aux répétitions des équipes toujours dans la compétition, et ils se comptaient au nombre de 113 000 mardi. La finale de Danser pour gagner sera relayée mercredi prochain, le 28 mars.