NOUVELLES
28/02/2018 14:52 EST | Actualisé 28/02/2018 14:55 EST

Station F-MR: les vieux trains du métro recyclés dans un complexe artistique éphémère

Le projet permanent verra le jour en 2020.

Projet MR-63

Le projet de revalorisation des premiers trains du métro de Montréal, les MR-63, entame une nouvelle étape en vue de sa concrétisation. Le concept de complexe culturel et artistique sera testé dans un aménagement éphémère, baptisé «Station F-MR».

La Station F-MR sera érigée dès le mois de juin sur un terrain du parc du Canal-de-Lachine, près du bassin n° 4. Quatre voitures, sur les huit achetées par les concepteurs, seront utilisés pour mettre sur pied des espaces de création, d'animation et de spectacle. Ils accueilleront une galerie d'art, un espace culinaire, une boutique de design et un studio.

«Avec la Station F-MR, nous créons un lieu de rencontre, de partage et de discussion autour de la création locale. Il s'agit, pour nous, d'un modèle d'innovation culturelle pour reconnecter notre culture avec ses différents publics», affirme Frédéric Morin-Bordeleau, idéateur du Projet MR-63 avec son frère Étienne.

Les deux frères soulignent que Montréal est un important hub de création, mais que les acheteurs se font rares. Le projet MR-63 et la Station F-MR visent à pallier cette lacune.

«Même si on reconnaît à Montréal sa vitalité culturelle, les talents qui la composent ont du mal à vivre de leur travail. Il est temps de s'engager avec eux», affirme Frédéric.

Le complexe éphémère comprendra également une scène de spectacle qui accueillera quatre grands concerts ainsi que des événements culturels de tous genres. Des appels d'offres pour concevoir la scène, les voitures et les activités culturelles seront lancés au cours des prochains jours.

Complexe permanent dans un parc?

Le projet F-MR sert de banc d'essai pour le projet principal, baptisé MR-63 d'après le style de train de métro. Le futur complexe permanent n'a toutefois pas encore de terrain prêt à l'accueillir.

Projet MR-63

Les frères Morin-Bordeleau discutent actuellement avec la Ville de Montréal pour trouver le meilleur emplacement. Selon Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif, le site le plus probable se trouve sur l'un des trois parcs qui seront bientôt aménagés le long de la rue Ottawa, dans Griffintown.

«Le site le plus propice serait le parc Peel-Ottawa. Il y a trois sites à l'étude, celui qui est le plus probant, celui pour lequel il y a davantage de possibilités, c'est celui-là», explique-t-il.

Ce terrain de 2300 m2 est situé en face de l'École de technologie supérieure. Il accueille actuellement un stationnement.

Le complexe permanent doit ouvrir ses portes en 2020.

Galerie photo
Les 9 projets à surveiller à Montréal en 2018
Voyez les images