Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Explosion à la Manchester Arena: la mauvaise blague de ce journaliste sur Ariana Grande a choqué tout le monde

«Trop tôt pour en rire?», s'étonne-t-il face au tollé qu'il a soulevé.

"Trop tôt pour en rire?", s'étonne-t-il face au tollé qu'il a soulevé sur Twitter en s'essayant à une blague de mauvais goût à l'instant même où la police confirmait que des personnes étaient mortes dans l'explosion à la Manchester Arena. De toute évidence.

David Leavitt‏, journaliste pigiste américain, a en effet choqué beaucoup d'internautes en utilisant le premier communiqué des autorités après le drame pour lancer: "plusieurs personnes sont décédées à la Manchester Arana. La dernière fois que j'ai écouté du Ariana Grande, j'ai presque failli mourir moi aussi". Un tweet qu'il a fini par supprimer mais dont vous pouvez voir une capture ci-dessous.

Alors que les autorités parlent de 19 morts dans un premier bilan et de 50 blessés, ce qui se voulait être un trait d'humour est très mal passé.

Comme vous pouvez le voir dans les réactions ci-dessous, qui n'ont pas empêché l'Américain originaire de Boston de continuer à sourire de la situation sur Twitter, beaucoup ont demandé des excuses immédiatement:

"Quelle honte"

"Mec, non. Supprime et excuse toi sincèrement pour sauver le peu de grâce et dignité qu'il te reste. Ne continue pas à rire."

"Un concert rempli d'enfants qui étaient excités de sortir ce soir. Certains ne rentreront pas. Tu crois vraiment que c'est approprié comme blague? Quel con!".

"Désolé d'avoir blessé. Je ne me suis pas rendu compte de l'ampleur de la tragédie. Je fais toujours des blagues idiotes sur ce qui est en trending. Mes condoléances aux familles", s'est-il excusé avant de continuer à twitter plusieurs gifs et que la chaîne CBS s'est défendue de l'avoir employé comme il l'écrit dans sa biographie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Attentat suicide au spectacle d'Ariana Grande à Manchester

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.