NOUVELLES
23/05/2017 05:57 EDT | Actualisé 23/05/2017 12:11 EDT

Attentat à Manchester: artistes et politiciens réagissent avec tristesse et horreur

Difficile d'exprimer autant de peine et de colère.

"Mon coeur est brisé", "tragédie"... quelques heures après l'attentat qui a fait 22 morts à l'issue d'un concert d'Ariana Grande à Manchester, de nombreux artistes et personnalités politiques exprimaient leur tristesse sur twitter.

La chanteuse américaine, s'est dite "brisée", sur son compte, suivi par 45 millions de fans.

"Du fond du coeur, je suis affreusement désolée. Je n'ai pas de mots", a tweeté mardi la chanteuse, qui effectue actuellement une tournée en Grande-Bretagne.

Plusieurs de ses célèbres amies américaines se sont également rapidement exprimées sur les réseaux sociaux.

La rappeuse Nicki Minaj, qui l'accompagne sur plusieurs chansons et notamment "Bang Bang" a écrit: "Mon coeur est blessé pour ma soeur Ariana et toutes les familles touchées par cet événement tragique au Royaume-Uni. Des innocents ont perdu la vie. Je suis désolée d'entendre ça." Un message retwitté par plus de 39.000 personnes.

Plus de 90 000 personnes ont reposté celui de Taylor Swift. La reine de la pop américaine, une proche d'Ariana Grande, a tenu à envoyer "tout son amour".

"Mes pensées, mes prières et mes larmes pour tous ceux qui ont été affectés par la tragédie de Manchester ce soir", écrit-elle encore.

De son côté, Katy Perry évoque "un coeur brisé pour les familles ce soir. Un coeur brisé pour Ari. Un coeur brisé pour l'état de ce monde", annonce son message suivi d'un émoticône représentant un visage triste et inquiet.

Par ailleurs, en Grande-Bretagne et ailleurs, de nombreuses personnalités politiques ont adressé des messages aux victimes et fait part de leur admiration pour les services de secours.

"Les Canadiens ont appris avec horreur l'attentat survenu à Manchester" et leurs "pensées accompagnent les victimes et leur famille", a écrit le premier ministre Justin Trudeau sur son compte Twitter.

Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale s'est déclaré "profondément inquiet après les attaques brutales au Royaume-Uni" en faisant part de sa solidarité avec les Britanniques.

Pour le gouverneur général David Johnston, représentant de la reine Elizabeth II, chef d'Etat en titre du Canada, "nos pensées et prières accompagnent les proches des innocentes victimes de la terrible explosion" de Manchester.

"Une nouvelle dévastatrice, notre amour et nos pensées sont avec la ville de Manchester et tous ceux qui ont été touchés par cette terrible attaque", a déclaré Thomas Mulcair, chef du Nouveau parti démocratique (gauche) pendant que la cheffe de l'opposition conservatrice Rona Ambrose assurait la population de Manchester du soutien des Canadiens.

Le ministère des Affaires étrangères a mis en place un numéro d'urgence pour les familles de ressortissants canadiens qui seraient à Manchester.

Au Royaume-Uni

La reine Elizabeth II a qualifié mardi d'"acte barbare" l'attentat suicide. "La nation toute entière a été choquée (...) j'exprime ma plus profonde sympathie à tous ceux qui ont été affectés par ce terrible événement, en particulier aux familles et aux proches de ceux qui ont été tués ou blessés" dans cet "acte barbare", a déclaré la monarque dans un communiqué.

"Une nuit terrible pour notre grande ville": a écrit sous le choc, le nouveau maire de Manchester Andy Burnham. "Mon coeur est aux côtés des familles qui ont perdu leurs proches, mon admiration va à nos courageux services d'urgence", a-t-il ajouté sur Twitter.

Les pensées de Jeremy Corbyn, le chef du parti travailliste sont allées "à tous ceux qui sont affectés et à nos brillants services d'urgence".

Quant à Sadiq Khan, maire de la capitale britannique, frappée par une attaque en mars, il a indiqué que "Londres était aux côtés de Manchester". "Nous pensons à tous ceux qui ont été tués et blessés ce soir et à nos courageux services d'urgence", ajoute-t-il.

LIRE AUSSI:

» Trump condamne une attaque perpétrée par des «losers»

» Un attentat suicide fait 22 morts lors d'un concert d'Ariana Grande

En France

Le président français Emmanuel Macron a fait part mardi de son "effroi" et de sa "consternation" après l'attentat. Il s'entretiendra au téléphone avec la première ministre britannique Theresa May.

"C'est avec effroi et consternation que M. Emmanuel Macron, président de la République, a appris la nouvelle de l'attentat meurtrier qui a frappé hier soir pendant un concert la salle Arena de Manchester", selon un communiqué de la présidence française.

"Il adresse au peuple britannique toute la compassion et la sollicitude de la France qui se tient ses côtés dans le deuil avec une pensée particulière pour les victimes et leurs familles", selon la même source.

"Le président de la République poursuivra avec le gouvernement et les forces britanniques le combat contre le terrorisme. Emmanuel Macron aura avec Madame Theresa May un entretien téléphonique", ajoute la présidence française.

Les maires de Paris et de Nice, deux villes touchées par des attentats, ont exprimé mardi leur solidarité.

"#Paris est cette nuit aux côtés de #Manchester. Mes pensées vont aux victimes, à leurs familles et aux secours qui interviennent sur place", a tweeté en français et en anglais la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a exprimé lui aussi dans un tweet sa "solidarité avec les habitants de #Manchester". "Mes pensées vont aux blessés, aux familles et proches des victimes."

Galerie photo Attentat suicide au spectacle d'Ariana Grande à Manchester Voyez les images

En Allemagne

La chancelière allemande Angela Merkel a fait part mardi de sa "tristesse" et de son "horreur".

"L'Allemagne est aux côtés" des Britanniques, a déclaré la chancelière dans un communiqué. "Cette attaque terroriste présumée ne fera que renforcer notre détermination à travailler avec nos amis britanniques contre ceux qui commettent des actes aussi inhumains", a-t-elle ajouté.

"Il est inconcevable que quelqu'un utilise un concert de musique pop joyeux pour tuer des gens ou leur infliger de graves blessures", a encore réagi la chancelière, qui adresse ses "sincères condoléances aux victimes, aux blessés ainsi qu'à leurs proches".

"Nos pensées sont maintenant avec nos amis britanniques. United we stand !" (Nous sommes unis!), a lancé sur Twitter le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel.

En Israël

"Le gouvernement israélien condamne avec force le terrible attentat terroriste perpétré cette nuit à Manchester", a déclaré le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

"J'adresse mes condoléances aux familles de ceux qui ont été assassinés et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés", a-t-il dit.

"Le terrorisme est une menace mondiale et les pays civilisés doivent agir ensemble pour en venir à bout, où qu'il sévisse", selon lui.

Le pape François dénonce l'attentat "barbare" à Manchester

Le pape François a été très touché par l'attentat "barbare" qui a fait 22 morts, dont des enfants et des jeunes, lundi soir à Manchester, a annoncé mardi le Vatican dans un message de condoléances.

Le pape "a été très attristé lorsqu'il a été informé des blessures et des morts tragiques provoquées par l'attentat barbare à Manchester", selon un télégramme envoyé comme d'usage en son nom par le no 2 du Vatican, Mgr Pietro Parolin.

Evoquant "un acte de violence insensé", il a salué "les efforts généreux du personnel de secours et de sécurité".

"Avec une attention toute particulière pour les enfants et les jeunes qui ont perdu la vie, et pour leurs familles en deuil, le pape François invoque la bénédiction divine de paix, de guérison et de force pour la nation" britannique.