NOUVELLES
18/07/2016 10:54 EDT | Actualisé 18/07/2016 10:54 EDT

Pokémon Go aide des personnes atteintes de troubles de santé mentale

L'application Pokémon Go aide des personnes atteintes de troubles de santé mentale à Edmonton à sortir de l'isolement. Disponible depuis dimanche au Canada, l'application a déjà plus de 21 millions d'utilisateurs quotidiens autour du globe.

L'application de réalité augmentée dont le but est de capturer des Pokémons qui se trouvent virtuellement dans votre environnement permet à des personnes telles que Eden Millholand, 15 ans, de combattre son trouble d'anxiété sociale.

L'adolescente ne quittait presque plus la maison depuis près de sept ans : « Je me sentais anxieuse, perdue et inconfortable. Je me sentais comme si personne ne m'appréciait et comme si tout le monde me regardait d'une manière étrange ».

Depuis qu'elle a commencé à utiliser Pokémon Go il y a moins d'une semaine, elle sort régulièrement de chez elle et va à la rencontre d'autres utilisateurs. « Ils sont distraits par le jeu et cela brise le cycle de l'anxiété », explique le psychologue Ganz Ferrance d'Edmonton.

LIRE AUSSI:

» Un test du jeu Pokémon Go pour vous (VIDÉO)

» Comment télécharger Pokemon Go au Canada?

» Jouer à Pokémon Go avec un drone, est-ce tricher?

» Des voleurs utilisent Pokémon Go pour cibler leurs victimes

Pour Craig Versaevel, un jeune homme qui souffre aussi d'un trouble d'anxiété sociale, le jeu l'aide désormais à marcher au milieu d'une foule, ce qui était auparavant impossible pour lui. Il se rend même au très achalandé centre commercial West Edmonton Mall pour rencontrer d'autres joueurs.

«Je deviens plus extrovertie, car je vois d'autres gens qui jouent à Pokémon Go et je me dis que je peux aller leur parler.»

- Craig Versaevel, utilisateur de Pokémon Go, Edmonton

Il a même lancé un groupe Facebook afin de connecter avec d'autres Edmontoniens pour organiser des rencontres Pokémon Go.

Un catalyseur pour combattre les troubles de santé mentale

Selon le psychologue, l'application pourrait être une sorte de catalyseur pour les gens souffrant d'anxiété, de dépression et même de trouble obsessif compulsif. « Les utilisateurs du jeu qui souffrent de troubles de santé mentale sortent à l'extérieur, car ils ont un cadre et une raison pour le faire », précise le psychologue.

Il ajoute que cela pourrait même avoir un effet à long terme puisque le simple fait de se sentir de nouveau à l'aise dans un endroit qui ne l'était plus peut complètement éliminer l'anxiété qui y était associée.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Pokémon Go au HuffPost Canada Voyez les images