POLITIQUE
19/08/2015 05:31 EDT | Actualisé 20/08/2015 11:49 EDT

En 2013, le NPD avait ridiculisé les propos pro-Thatcher de la future députée libérale Chrystia Freeland

CP

Il n’y a pas que Thomas Mulcair qui a vanté les politiques économiques de l’ancienne première ministre Margaret Thatcher dans le passé.

La députée sortante Chrystia Freeland avait déclaré, dans une chronique publiée dans le quotidien Globe and Mail en 2013, que les « libéraux ont besoin de leur propre Margaret Thatcher, et ils ne l’ont toujours pas trouvée ».

LIRE AUSSI: Duceppe rigole de voir Mulcair vanter les mérites de Margaret Thatcher

Ancienne journaliste, Freeman a été élue lors d’une partielle en 2013, dans la région de Toronto, et a été nommée porte-parole libérale en matière de Commerce international en janvier 2014. Elle se présente de nouveau sous la bannière libérale dans la nouvelle circonscription de University-Rosedale.

Le NPD lui avait reproché ces déclarations sur leur site Internet sous le titre « Pourquoi la conseillère économique de Justin Trudeau admire-t-elle Margaret Thatcher? », tel qu’indiqué sur le blogue de Steve Fortin.

Il s’agit du même blogueur qui avait déterré la vidéo de Thomas Mulcair où il vantait les politiques économiques de la dame de fer.

Alors qu’il était dans l’opposition libérale à Québec, il parlait du « vent de liberté et de libéralisme dans les marchés » au temps de la dame de fer, qui a rendu son pays l’un des « plus performants » de l’Europe.

L’extrait vidéo en question a fait le tour des réseaux sociaux cette semaine. Il est aussi possible de consulter le discours complet de Mulcair sur le site de l’Assemblée nationale.

Fortin souligne que l’appui du chef du NPD en 2001 aux politiques néolibérales s’est mérité les railleries de la droite québécoise.

Questionné par les médias, Mulcair est resté vague quant à ses sentiments à l’égard des politiques de Thatcher. Il dit toujours avoir cherché à donner les meilleurs services possibles aux Canadiens.

Le porte-parole du parti Karl Bélanger avait quant à lui estimé que de déformer ses propos tenus il y a 14 ans ne tenait pas la route « considérant le bilan politique et les positions progressistes » prises par Mulcair.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces candidats qui ont abandonné la lutte électorale en 2015 Voyez les images