DIVERTISSEMENT
08/07/2015 06:11 EDT | Actualisé 09/07/2015 05:34 EDT

«Blue Moon» intéresse déjà les Américains

Neilson Barnard via Getty Images
NEW YORK, NY - NOVEMBER 24: Actress Karine Vanasse attends the 2014 International Academy Of Television Arts & Sciences Emmy Awards at New York Hilton on November 24, 2014 in New York City. (Photo by Neilson Barnard/Getty Images)

Blue Moon suscite déjà la curiosité à l’échelle internationale. Présentement en tournage, la série de Luc Dionne n’existait que sur papier que, déjà, le producteur Aetios recevait des demandes d’Américains désireux d’adapter le projet. Les Français ont aussi démontré de l’intérêt.

«Avec Blue Moon, c’est la première fois qu’on reçoit des appels seulement à partir du résumé d’intention de la série, constate Michel Trudeau, producteur. Un gros agent américain voulait avoir des images alors qu’on n’avait même pas commencé à tourner. Un autre gros distributeur américain voudrait distribuer la série originale partout et la refaire, en anglais, aux États-Unis.»

Chez nous, Blue Moon sera offerte en exclusivité sur Club illico au début 2016. Réalisé par Yves-Christian Fournier, le thriller compte sur un bassin de comédiens des plus chevronnés avec, au premier plan, Karine Vanasse, Caroline Dhavernas, Luc Picard, Isabelle Blais, Éric Bruneau, Patrice Godin, Samian, Alexandre Landry et Clauter Alexandre.

L’histoire est celle de Justine Laurier (Vanasse) une démineuse qui hérite de l’entreprise de sécurité fondée par son père récemment décédé. L’organisation remplit d’importants mandats gouvernementaux, les affaires semblent rouler bon train, mais Justine réalisera rapidement que tout n’est pas au beau fixe et que le danger est imminent.

Des scènes de Blue Moon sont filmées dans plusieurs endroits du Québec, des États-Unis et d’ailleurs. Certaines parties de l’intrigue se déroulant en Afrique, l’équipe de production ne se transportera pas là-bas, mais a réussi à dénicher d’autres lieux évoquant le continent. Apprenez-en plus sur Blue Moon en cliquant ici et ici.

«Plein de monde sont intéressés à ce sujet, à cette série qui, on dirait, arrive de nulle part, se réjouit Michel Trudeau. On voit beaucoup de séries policières, et il y a eu des documentaires sur des firmes de sécurité privées, mais c’est la première fois, je pense, qu’une fiction porte spécifiquement sur ce sujet-là. Il y a un très bon buzz, puisque ce sont eux qui nous contactent avant qu’on ait fait quoi que ce soit…»

Dans l’esprit de HBO

Il faut dire que le nom d’Aetios circule de plus en plus dans les marchés de télévision de partout dans le monde. En mai, Martin Bisaillon, directeur, distribution et développement de la boîte, expliquait les démarches qui mèneront peut-être à la vente du format d’Unité 9 aux États-Unis. 30 vies a été citée deux fois aux International Emmy Awards, et Fortier et Les Bougon ont aussi eu une vie européenne via TV5 Monde et différentes autres chaînes.

Une première bande-annonce de Blue Moon devrait être projetée au MipTV de Cannes, à l’automne, ce qui donnera une première visibilité d’envergure au produit.

Autre atout dans la manche d’Aetios : la présence au générique de Karine Vanasse et de Caroline Dhavernas, toutes deux de plus en plus célèbres chez l’Oncle Sam pour leurs prestations dans Revenge et Hannibal.

«Avec Blue Moon, je pense qu’on arrive au maximum de ce qu’on peut faire avec nos budgets, indique Michel Trudeau. On fait tout ça avec peu d’argent! On se demandait si c’était gagnant de faire ce genre de série ici, parce qu’on n’est pas une société militariste. Le système militaire n’existe pas ici. Au Canada, plusieurs choses ne sont pas connues au niveau des groupes armés.

Mais de la façon dont Luc l’a écrite, avec la réalisation de Yves-Christian, on est très contents. C’est dans l’esprit de HBO, dans la même veine que Tout est parfait et Noir, les films d’Yves-Christian Fournier…»

Aetios planche par ailleurs sur une multitude d’autres dossiers : Ruptures, nouvelle série de Daniel Thibault et Isabelle Pelletier, réalisée par Mariloup Wolfe, la quatrième saison d’Unité 9 (Fabienne Larouche a laissé miroiter, mercredi, que l’auteure Danielle Trottier est «en pleine forme et inspirée»), la dernière année de 30 vies, avec Denis Bouchard comme professeur-vedette, qui marquera 20 ans d’émissions quotidiennes à Radio-Canada pour Fabienne Larouche, après les 15 ans de Virginie, ainsi que les films Les Bougon et La loi martiale, œuvre signée Claude Robinson. Et c’est sans compter Terre de sang, saga historique que Fabienne compte développer, comme le révélait le Journal de Montréal, mercredi, ainsi que l’adaptation au grand écran du roman La promesse, de Michèle Ouimet, par la réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette.

Malgré cet emploi du temps drôlement chargé, Fabienne Larouche trouve néanmoins le temps d’être porte-parole de la Coupe Rogers, qui se tiendra à Montréal du 7 au 16 août.

À lire prochainement sur Le Huffington Post Québec, nos entrevues avec Fabienne Larouche concernant Blue Moon et Ruptures.