DIVERTISSEMENT
08/06/2015 10:52 EDT | Actualisé 08/06/2015 10:53 EDT

Marie-Chantal Toupin fait le point

Hollywood PQ

Assaillie de toutes parts ce week-end, Marie-Chantal Toupin a fait le point par voie de communiqué, lundi soir, se défendant bien d’être raciste et de vouloir susciter la polémique.

Rappelons qu’il a été annoncé vendredi dernier que la chanteuse n’animera finalement pas l’émission Flip de filles, à MOI&cie, comme il était prévu depuis quelque temps. Comme l’a rapporté le Journal de Montréal, la maison de production Pixcom a décidé de briser son entente avec Marie-Chantal Toupin en raison de propos jugés racistes et graves, tenus par la femme de 44 ans sur les réseaux sociaux dans les derniers mois.

Samedi, la rockeuse a riposté maladroitement sur Facebook Elle a d’abord partagé à ses abonnés un panneau sur lequel était écrit «Je veux croire que dans ma vie le meilleur reste à venir», avant d’écrire un long statut, toujours en lettres majuscules et rempli de fautes d’orthographe, dans lequel elle martelait en avoir «marre», et demandait à ses détracteurs de la laisser tranquille.

«Ca vous donne quoi de me pendre sur la place public ???? (SIC) Me détruire ??? Ha ben calvince vous êtes tomber sur la mauvaise personne… Attachez pas juste vos casque mes vos lunettes

Heyyy les Québécois Canadiens Français Catholiques vous êtes ouuu quand c’est le temps de se battre ??? (SIC)», a-t-elle entre autres craché.

Sur sa page Facebook professionnelle, le journaliste Hugo Dumas, de La Presse, a mentionné avoir reçu des messages d’insultes à la suite de sa chronique de samedi, dans laquelle il énumérait quelques bourdes de Marie-Chantal.

«Cher fan de Marie-Chantal Toupin, tu trouves qu’elle «dit tout haut ce que le vrai monde pense tout bas»? Tu me traites de petit bâtard, de beau trou de cul, de journaliste de bas étage et de loser? […] Peux-tu juste admettre que ses commentaires étaient solidement déplacés et passer à un autre appel?», a avisé Hugo Dumas sur le portail.

Dans son message d’excuses, Marie-Chantal Toupin a fait allusion à ces paroles déplacées qu’ont dû endurer certains représentants des médias.

Voici la totalité du mot transmis par Marie-Chantal, lundi.

«Suite aux demandes d’entrevues de plusieurs journalistes qui m’ont été faites dans les dernières heures et à la lecture de certaines informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux, je pense que le temps est venu pour moi de vous partager le fond de ma pensée.

Il est vrai, et j’en conviens, que j’ai fait un fort mauvais usage de mon droit de parole sur les médias sociaux.

Ceux qui me connaissent savent bien que je peux être émotive et impulsive et il sera nécessaire que je tire une bonne leçon de toute cette aventure. Mais comment imaginer que je puisse être haineuse et violente ou que je puisse avoir envie d’inciter à des actes de violence? Je suis une pacifiste et, malgré une grande maladresse, je ne désirais que soulever des débats et questionner sur des sujets qui me touchent et me font personnellement réfléchir sur notre avenir. Je comprends que mes positions et mes blagues aient pu être mal interprétées et qu’elles étaient de mauvais goût aux yeux de certains. Je présente à nouveau mes excuses à tous ceux que mes propos ont pu offenser.

J’aimerais que les commentaires négatifs envers les journalistes cessent et qu’aucune situation d’affrontement ne découle de ceci.

Je ne suis pas une grande spécialiste de Facebook et je veillerai à ce que des situations comme celles-ci ne se reproduisent plus.

Je suis une chanteuse et je désire me concentrer sur ce que j’aime faire le plus au monde : chanter.

Sachez que je vous ai lu et que je constate, avec tristesse, que je divise, alors que je ne voulais que rallier en ayant des discussions ouvertes. Je ne suis pas une personne raciste et je ne tiens pas à encourager qui que ce soit à aller dans cette direction.

Je suis extrêmement malheureuse de la tournure des événements et je souhaite que toute l’agressivité dont je suis témoin cesse le plus vite possible.

Je souhaite à tous d’échanger dans le respect, de continuer d’ouvrir les débats et d’engager les discussions afin de mieux se comprendre et se respecter.

Je suis une grande amoureuse du Québec et des Québécois, peu importe l’origine ou la croyance.

Parfois les craintes et les questionnements nous empêchent de prendre un pas de recul, j’en mesure maintenant toute l’importance.

Merci à tous»

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les potins de stars Voyez les images