Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Robert Abdallah et Tony Accurso ont fait l'objet d'une enquête de la Sûreté du Québec

Robert Abdallah et Tony Accurso ont fait l'objet d'une enquête de la Sûreté du Québec dans les années 80, rapporte le quotidien The Gazette.

M. Abdallah, qui travaillait à l'époque pour Hydro-Québec, et M. Accurso étaient soupçonnés d'avoir approuvé des extras payés au chantier du barrage Manic 5. Aucune accusation n'a cependant été portée par la SQ.

Leurs noms apparaissent dans une poursuite intentée en 1986 par le beau-frère de Tony Accurso, Mario Taddeo, assassiné l'année suivante. Il affirme que des enquêteurs de la SQ lui avaient fait part de soupçons sur M. Abdallah et un autre cadre d'Hydro-Québec d'avoir été achetés par Louisbourg Construction, entreprise de M. Accurso, pour approuver des extras.

Dans son témoignage devant la commission Charbonneau, l'entrepreneur Lino Zambito a mis en cause M. Abdallah ainsi que l'ancien président du comité exécutif de Montréal, Frank Zampino.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.