LES BLOGUES

Résultats financiers de la SAQ pour 2013-2014: Pire que mes prévisions!

13/06/2014 03:54 EDT | Actualisé 13/08/2014 05:12 EDT

À lire le communiqué que le département des relations publiques vient de distribuer aux médias, la période financière du monopole pour la période d'avril 2013 à mars 2014, a été des plus excitante, mais est-ce bien le cas?

On utilise à profusion des mots ou expressions à connotation positive (augmenté, accumulé, taux de croissance, progression, etc.). Ce bel enthousiasme n'a cependant pas été suffisant pour empêcher que l'un des principaux éléments de ces états financiers, le profit, soit en baisse (voir ici).

Rappelons brièvement que la Société des alcools du Québec avait remis l'année précédente (2012-2013) au gouvernement du Québec 1 milliard et trente millions de $ de dividendes.

L'objectif selon le plan de développement stratégique de la SAQ pour 2013-2014 était de 1 milliard et soixante-sept millions de dollars. On vient tout juste de dévoiler que le profit pour la dernière année financière aura été de 1 milliard...et 3 millions de $, soit 64 millions de $ de moins que la cible que l'on s'était donnée.

J'avais publié le 22 mai dernier dans ma chronique sur le Huffington Post Québec mes prévisions financières pour la SAQ, non seulement pour 2013-2014, mais aussi pour 2014-2015. Voici le tableau:

2014-06-13-SAQTableauProfits.jpg

On peut voir que j'avais prévu pour 2013-2014 un profit de 1 milliard et 14 millions et demi, soit 52.5 millions de $ de moins que l'objectif.

Je désire ici offrir mes excuses à mes milliers de lecteurs pour les avoir involontairement induits en erreur. En effet, la SAQ a réussi le tour de force de me donner tort en dévoilant des résultats pires que mes prévisions.

De fait, le profit réalisé pour la dernière année financière est, à 4 millions de $ près, celui que j'avais prévu pour 2014-2015, soit 999 millions de $. Ceci confirme que la débâcle financière est pire et surtout plus rapide que je ne l'avais anticipé.

La couverture des médias

Comme je l'ai souvent déploré, regardez comment la majorité des médias se sont contentés de publier les grandes lignes du communiqué, sans examen et ni commentaires (voir exemple).

Quoi? Les grandes boîtes de communication n'ont aucun journaliste aguerri disponible pour analyser ces infos? À quoi bon dévoiler un profit de 1 milliard de $, si par exemple on ne mentionne pas que c'est deux milliards que l'on devait livrer? Pathétique.

Et pour 2014-2015?

S'il fallait que les choses continuent d'évoluer dans le même sens, nous pouvons alors nous attendre pour la présente période financière qui se terminera à la fin du mois de mars 2015, à un profit révisé de 988.5 millions de $ et non plus de 999 millions de $.

Cela représenterait un écart de 120 millions de $ avec la cible de 1 milliard cent dix-huit millions et demi que l'on s'était fixée (voir tableau).

64 millions + 120 millions = 184 millions de $ de moins

pour le gouvernement (et pour nous) en deux ans seulement

Ceci vient d'ajouter de l'eau au moulin à l'hypothèse que si les choses vont de plus en plus mal, c'est peut être que c'est voulu et planifié ainsi.

À lire: La SAQ serait-elle en train de se saborder?

Pour vos commentaires, suggestions, scoops, etc., écrivez-moi en privé à: clubdgv@gmail.com

Le blogue personnel d'Yves Mailloux: Club des Dégustateurs de Grands Vins

Les 12 vins de votre été 2014