LES BLOGUES

Le vin que j'ai recommandé à <em>Tout le Monde en Parle</em>

14/04/2016 11:19 EDT | Actualisé 15/04/2017 05:12 EDT

Voici pourquoi mon choix s'est arrêté sur ce vin qui a été servi le 10 avril dernier au public et aux invités de cette populaire émission de télévision dominicale.

C'était la troisième fois en un an où j'avais le loisir de recommander un vin dans le cadre de ce programme télévisé. Je voulus cette fois sortir quelque peu des sentiers battus, autant pour mon propre plaisir que pour celui des personnes appelées à le consommer.

2016-04-11-1460410087-3068628-ToutlemondeenParleLogo.jpg

Le vin sélectionné avait de quoi surprendre à plus d'un égard.

1. Il provenait d'un pays auquel on ne pense pas nécessairement lorsque vient le temps de choisir un vin, soit le Portugal.

2. Il était élaboré avec un seul cépage, mais peu connu, le Baga.

3. Issu du millésime 2010, il offrait la possibilité de goûter un vin aux tanins assouplis par le temps et au goût et parfums légèrement évolués.

4. On peut le trouver relativement facilement, soit dans plus de 75 succursales du monopole.

5. Il est offert malgré tout à un prix somme toute raisonnable, compte tenu des circonstances, soit 17,15 $ (au moment d'écrire ces lignes, car au Québec, on ne sait jamais).

Autres suggestions!
Découvrez 8 autres vins (blancs, rosé et rouges) afin de compléter celui mentionné dans ce billet

Le cépage Baga

2016-04-11-1460410558-6809391-BagaGrappe.jpg

On compterait plus de 300 cépages autochtones au Portugal. Certains même en auraient dénombré au-delà de 400.

Le cépage rouge Baga est l'un d'eux. Il est cultivé dans quelques endroits du Portugal, mais c'est surtout dans l'appellation Bairrada qu'on le retrouve, car les terres argileuses de cette région lui conviennent parfaitement.

Lorsque plantées sur des parcelles bien exposées, les vignes de Baga mûrissent lentement et bien. Ses baies sont petites et possèdent une peau plutôt épaisse. Dans les années sèches, ils donnent des vins concentrés à la robe profonde, pourvus de beaux tanins et d'une franche acidité. Il est considéré comme un cépage portugais de qualité.

Ces vins demandent en général qu'on les attende cinq ans avant de les consommer, et peuvent, dans de bonnes conditions, se garder une décennie.

Parmi les 8500 vins du répertoire de la SAQ, j'ai trop de doigts dans une seule main pour compter le nombre de vins élaborés uniquement avec le Baga qui y sont référencés. Le meilleur produit à prix accessible pour découvrir et s'initier à ce cépage est celui-ci :

2016-04-11-1460411383-6925393-VinNom.jpg

Cépages: 100 % Baga

Code #: 10651755

Prix: 17,15 $

Alcool: 14 %

Servir: 16°C

Carafe: 20 min.

2016-04-11-1460410453-394990-MarquesBAGACouche.jpg

Située dans la ville du même nom, la coopérative de Cantahede, qui est le producteur de ce vin, a débuté ses opérations en 1954; celle-ci regroupe 1400 vignerons qui cultivent plus de 1200 hectares, ce qui représente de 25 à 30 % de toute la production de la région du Bairrada au Portugal.

On y met en valeur les cépages autochtones, produisant des vins de qualité à des prix plus que raisonnables.

Afin d'élaborer le vin mentionné ci-dessus, on procède à l'éraflage des grappes. La fermentation alcoolique se fait à température contrôlée à 28°C, suivie d'une longue macération. Il est ensuite élevé pendant 9 mois en barriques de chêne français.

Pour avoir 4 suggestions d'accords et lire mes notes de dégustation sur ce vin, cliquez ici


Mes recommandations d'achat pour les 125 vins de Bourgogne proposés par le récent Courrier Vinicole

Le blogue personnel d'Yves Mailloux : Club des Dégustateurs de Grands Vins

Mon TOP 5 pour le nouvel arrivage CELLIER qui a débuté le 7 avril

Pour vos commentaires, questions, suggestions, etc., écrivez-moi en privé à : clubdgv@gmail.com

VOIR AUSSI :

12 bons vins qui goûtent le printemps


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter