LES BLOGUES

Introduction aux vins allemands

17/07/2014 04:14 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

C'est le 21 mai dernier que plusieurs chroniqueurs vin furent conviés au restaurant Hambar à Montréal pour parfaire leurs connaissances à propos des vins allemands. Voici pourquoi les vins de ce pays mériteraient de retenir davantage votre attention.

2014-07-13-NadinePoss.jpg

Cet évènement était sous la supervision générale de madame Ulrike Lenhardt, du département de marketing pour l'Institut du vin allemand. Notre animatrice n'était nul autre que madame Véronique Rivest, 2e meilleur sommelier au monde en 2013. Celle-ci a été exposée dès sa plus tendre enfance aux vins de ce pays, sa mère étant de nationalité allemande.

Je m'en voudrais de ne pas aussi souligner la présence de la "Reine du vin allemand", Nadine Poss, une charmante jeune fille bien informée sur la question et qui fut choisie par son pays pour être en 2014, l'ambassadrice des vins allemands.

Les principaux cépages

Il y a treize principales régions viticoles en Allemagne, la majorité se trouvant à l'ouest près de la France et de la Suisse.

2014-07-13-CarteAllemagneRgions.jpg

Pour les vins blancs, le cépage emblématique est sans contredit le Riesling qui offre une versatilité incroyable de styles, selon le terroir, mais surtout selon le degré de maturité qu'on le récolte. Il occupe à lui seul 22,1% du vignoble allemand. Viennent ensuite le Müller-Thurgau (13,3%), le Sylvaner (5,1%), le Grauburgunder, soit le Pinot gris (4,6%), le Weissburgunder ou le Pinot blanc (4,0%) et quelques autres en plus faible quantité.

Pour les vins rouges, la grande vedette c'est le Pinot Noir que l'on désigne en Allemagne comme le Spätburgunder. Il représente 11,1% du vignoble total allemand. Il est suivi à 7,8% par le Dornfelder, un cépage développé en Allemagne dans les années '50.

Il est important de spécifier que les Allemands boivent de plus en plus de vins rouges. Ceux-ci représentent maintenant plus du tiers de la production nationale.

Les informations sur l'étiquette

La législation allemande à propos des informations à fournir sur les étiquettes de bouteilles de vin est l'une des rigoureuse au monde. Tout y est. Le seul (petit) problème, c'est que c'est écrit en allemand. L'amateur sera alors bien avisé d'apprendre les mots de base qui servent à qualifier ces vins. On peut trouver sur internet plusieurs articles qui résument assez bien cela.

Par exemple, il existe plusieurs mots qui décrivent la teneur en sucre des raisins qui ont servi à élaborer le vin. Le sucre résiduel joue un rôle essentiel dans l'équilibre des vins blancs allemands, surtout ceux de Riesling. Ce cépage possède en effet une acidité assez tranchante qui demande à être arrondie. Certains de ces vins possèdent souvent un taux de sucre résiduel de 10, 15 ou 20 grammes par litre et on le perçoit à peine à cause du haut niveau d'acidité.

2014-07-13-Generationriesling.jpg

Les niveaux de sucre

Ainsi, un vin portant sur son étiquette le mot Kabinett annoncera un vin léger à faible teneur en alcool. Un vin désigné Spätlese aura été élaboré avec des raisins cueillis un peu plus tardivement; son goût fruité (pêche, abricot) sera un peu plus prononcé. Un monte d'un autre cran avec les vins de type Auslese, fait de grappes les plus mûres. Avec le niveau Beerenausle nous avons droit à de la surmaturation et à de la pourriture noble (botrytis); ce sont des vin doux de longue garde.

Viennent ensuite les Trockenbeerenausle qui sont des vins liquoreux évoquant le miel et les fruits exotiques. Le plus haut niveau de concentration en sucre est atteint avec les Eiswein (vins de glace), faits à partir de raisins gelés mais qui ne sont pas nécessairement au rendez-vous à chaque année; ceux-ci peuvent vieillir de nombreuses années, voire plusieurs décennies.

Avec la nourriture

L'un des points forts mais pourtant méconnu des vin allemands est leur grande versatilité à table. Les vins blancs peuvent aussi bien accompagner les poissons, les fruits de mer, les pâtes à la crème que les mets de la cuisine indienne ou asiatique. Les vins rouges étant pour la part, droits, souples et équilibrés, ceux-ci s'harmoniser bien avec les viandes blanches et rouges grillées, le gibier et les volailles rôties.

Les vins de la dégustation

2014-07-13-SAQTableauAllemagne.jpg

Les vins de l'Allemagne, les blancs comme les rouges, sont affreusement sous-représentés dans le répertoire de notre monopole. Présentement, il y a 478 vins espagnols différents disponibles au Québec, 615 vins des États-Unis, 1,392 vins italiens, 3,751 vins de la France, mais seulement 68 vins de l'Allemagne (en format de 750 ml), la plupart disponibles que sporadiquement ceux-ci étant pour la plupart des vins de spécialités. Vous trouverez à droite le tableau que l'on obtient en faisant une recherche sur le site internet de notre monopole.

Nous avons le privilège de goûter lors de la dégustation du 21 mai dernier à 52 produits, soit presqu'autant que le nombre proposé par la SAQ! J'ai fait de belles découvertes mais presqu'aucun n'est offert dans notre marché. Je vais tout de même vous décrire brièvement trois vins qui vous donneront un bref aperçu de la grande diversité de l'offre allemande.

Cliquez ici pour pour connaître les vins en question

Pour vos commentaires, suggestions, scoops, etc., écrivez-moi en privé à: clubdgv@gmail.com

Le blogue personnel d'Yves Mailloux: Club des Dégustateurs de Grands Vins

Top 20 des vins de moins de 15$