LES BLOGUES

Enfin un bon petit vin de moins de 10$ arrive au Québec

03/04/2014 11:20 EDT | Actualisé 03/06/2014 05:12 EDT

Pour la première fois depuis des lunes, la Société des alcools du Québec a récemment ajouté un vin rouge destiné à la consommation de tous les jours à un prix de détail inférieur à 10$. Voyons de plus près ce qu'il en est.

Rappelons tout d'abord que mon billet publié ici en janvier 2013 sur l'alarmante disparition des vins de cette catégorie de prix avait fait grand bruit. Dès le lendemain, notre monopole avait réagi publiquement en déclarant qu'il avait déjà planifié plusieurs mois auparavant (sic) d'en augmenter le nombre. Quoiqu'il en soit, quatorze mois plus tard, en voici un.

Il arrive à l'occasion que l'on me demande pourquoi une personne comme moi qui sait apprécier les grands vins et en boit régulièrement, s'intéresse aussi aux vins à prix modiques. C'est que voyez-vous, mon rêve serait que le plus grand nombre de Québécois(es) possible fassent de la consommation du bon vin une saine habitude. Or, il faut bien commencer quelque part lorsque l'on débute son apprentissage. Ces vins représentent bien souvent la porte d'entrée pour accéder éventuellement au paradis sur terre.

Je pense aussi aux personnes à faible revenu et aux jeunes adultes étudiants au budget limité qui ont eux aussi le droit d'avoir accès à des vins dignes de ce nom à des prix corrects.

Et je ne suis plus seul heureusement, à m'inquiéter de cette situation. Le très réputé et crédible Jacques Benoît qui est chroniqueur vin au journal La Presse depuis 1982 écrivait justement samedi le 29 mars dernier dans un article intitulé ''SAQ: un signal d'alarme?'' ceci:

Les nouveaux clients, notamment les jeunes, de même que les consommateurs qui s'en tiennent à des vins à petit prix, ont de moins en moins de choix. Et moins de choix signifie...moins d'achats.

Quoi de neuf ?

Contrairement à certains nouveaux vins introduits au répertoire depuis le début de l'année à des prix de 10,95$ et plus, le vin dont je vous parle aujourd'hui mérite que l'on s'y intéresse de près, ne serait-ce que pour son prix de 9,95$ et surtout qu'il n'a pas été importé en vrac comme plusieurs autres, mais bien embouteillé dans son pays d'origine.

J'en profite pour vous signaler que la liste des produits importés en vrac et vendus à la SAQ qui se trouve sur mon blogue contient maintenant 78 produits. Le monopole en avait mentionné 52 sur sa liste qu'il avait publiée sur son site internet, suite à mon billet sur ce sujet intitulé Des vins de dépanneurs à la SAQ. C'est donc dire que ma liste révisée compte maintenant 26 produits additionnels ou 50% de plus que celle de la SAQ. Une bagatelle.

Vous pouvez consulter cette liste augmentée et révisée qui est continuellement mise à jour grâce à ce lien: http://bit.ly/1hh89Ha

Au sujet du nouveau vin

Laissez-moi vous donner quelques détails sur ce nouveau venu qui fait l'éclatante démonstration que lorsque la Société des alcools du Québec le veut bien, elle peut trouver de par le monde de bons produits embouteillés sur leurs lieux de production à prix abordables.

2014-03-31-VivelaVie.jpg

Il s'agit d'un vin du Languedoc qui a pour nom "Vive la Vie!" et qui a pour fournisseur les Grands Chais de France. Celui-ci a réuni des cuvées de différents producteurs partenaires, situés dans les terroirs de la Costière de Nîmes, du Minervois et de Corbières.

C'est un assemblage intéressant composé à 50% de Grenache, 30% de Syrah et 20% de Marselan. Ce dernier cépage moins connu est un hybride (Grenache et Cabernet Sauvignon) qui a été développé dans les années soixante dans la région du Languedoc.

Original certes, mais est-il bon? Bien sûr! car vous vous rappellerez que je vous ai dit au début de ce billet que je l'avais évalué autour de 14$ lorsque je l'avais dégusté à l'aveugle en novembre dernier. Une bouteille bue il y a quelques jours à peine a reconfirmé mon évaluation première.

Tout à fait agréable, surtout si servi autour de 15° Celsius, ce vin à prix modeste est évidemment fait pour plaire au grand public. N'y recherchez pas la complexité d'un grand cru, mais plutôt la convivialité et le plaisir des choses simples de la vie. Bref, c'est un très bon rapport qualité/prix.

Les personnes désirant en connaître davantage sur ce vin pourront consulter ici mes notes de dégustation publiées récemment sur mon blogue.

Le billet se poursuit sous la galerie

15 vins à prix doux (et qui ne vous feront pas honte devant vos invités)

Ce que je vous suggère

Si comme moi, vous déplorez que le nombre des vins à prix abordables du répertoire de la SAQ ait fondu depuis les deux dernières années plus vite que la neige ne le fait en ce printemps tardif, essayez-le. Et si vous l'aimez, adoptez-le. C'est le meilleur message que vous puissiez livrer à ceux qui détiennent le pouvoir absolu sur la sélection des vins que l'on vous permet de boire.

Car vous l'aurez deviné, ce n'est pas un seul vin de moins de 10$ qu'il aurait fallu ajouter depuis les quatorze derniers mois, mais bien cinquante au moins, soit la quantité de vins de cette catégorie de prix que nous avons perdue durant ce même laps de temps. Triste et bête comme ça: un de trouvé, cinquante de perdus.

Une petite anecdote

Voici comment j'ai découvert il y a déjà plusieurs mois que le vin de moins de 10$ en question serait éventuellement disponible ici. Alors que j'étais à la Grande Dégustation de Montréal le 7 novembre dernier, une charmante jeune dame derrière une table d'exposition qui ignorait bien sûr qui j'étais, me fait signe de venir et me dit: ''Monsieur, monsieur, venez goûter ce vin et dites-moi selon vous combien il coûte!'' J'étais avec plusieurs personnes et nous approchâmes donc de la table pour goûter au vin que cette dame me proposait de goûter et d'évaluer à l'aveugle.

Après avoir déclaré qu'il était pas mal du tout et évalué son prix autour de 14$, elle me répondit: ''Je vous ai bien eu; ce vin sera offert bientôt au Québec pour 9,95$; la SAQ était à la recherche de bons petits vins pas chers car semble-t-il, il y a eu au début de l'année une certaine polémique au Québec sur la disparition des vins à prix abordables''. Ai-je besoin de vous dire que les personnes qui m'accompagnaient étaient mortes de rire et que la jeune dame se demandait bien pourquoi?

Pour finir, une bonne nouvelle

2014-04-01-CaissedeVivelaVie.jpg

Notre petit nouveau vin sera disponible à 1$ de moins lors de la promotion de la circulaire de Pâques qui débutera le 10 avril prochain. À 8,95$, cela représente un rabais de 10%.

Voici une stratégie gagnante que je vous propose. Achetez-en une bouteille maintenant juste pour voir si vous l'aimez. Si c'est le cas, et puisque vous prendrez sûrement plaisir à le savourer à plusieurs occasions durant l'année, faites-en provision en achetez-en 6 ou même une caisse de 12 lorsqu'il sera réduit à 8,95$ à compter du 10 avril.

Sinon, vous n'aurez d'autre choix que d'acheter plus tard au cours de l'année, des vins que vous paierez 15$, 18$ et 20$ et qui ne vous en donneront peut être pas autant pour votre argent.

Bonne dégustation!

Pour vos commentaires, suggestions, scoops, etc., écrivez-moi en privé à: clubdgv@gmail.com

Le blogue personnel d'Yves Mailloux: Club des Dégustateurs de Grands Vins

Le 200,000è visiteur à vie est attendu pour demain sur le blogue du Club des Dégustateurs de Grands Vins! Vous êtes donc nombreux à venir lire ma publication quotidienne, Merci!