LES BLOGUES

Le chef d'orchestre, le DJ et des jeunes ambassadeurs

04/10/2012 12:01 EDT | Actualisé 04/12/2012 05:12 EST
Flickr: Lord Strobey

Il y a quelques mois, le chef d'orchestre Kent Nagano faisait appel à DJ Champion et à son esprit créatif pour la composition d'une pièce inspirée de la Symphonie no 100 de Haydn, dite « Militaire ». La commande : marier les univers de la musique symphonique et électronique. Ce vendredi, nous assisterons au concert de cette création inédite, intitulée Bondye kon bay, men li pa kon pataje (une expression créole qui signifie en français Dieu s'est donné, mais ne s'est pas partagé), qui a nécessité un travail colossal. Le moins qu'on puisse dire, c'est que les spectateurs présents à la Maison symphonique assisteront à une innovation dans le monde traditionnel de la musique classique...

Et l'innovation ne s'arrêtera pas là. En effet, à ce concert se greffera un événement-bénéfice, organisé par une cinquantaine de jeunes de 25 à 35 ans dont je fais partie, issus du milieu des affaires et de différentes communautés culturelles. Notre groupe a fait part à l'OSM de son désir de contribuer au financement de l'institution, plus particulièrement à la mission éducative de l'orchestre. Au printemps dernier, nous avons organisé avec succès un premier concert-bénéfice, lors de l'ouverture officielle du nouveau complexe d'art contemporain L'Arsenal. Cette activité a permis de ramasser 60 000$, somme versée à la Fondation de l'OSM pour permettre à des jeunes du primaire d'assister pour la première fois de leur vie à un concert de l'Orchestre. Cette expérience musicale aura certainement un impact sur ces milliers de jeunes qui sauront, plus tard dans leur vie, apprécier la richesse de la musique classique et de la culture en général.

Ce vendredi, le Club des jeunes ambassadeurs de l'OSM récidive avec l'événement OSM + Classique et électronique, qui mettra en vedette DJ Champion et l'Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano. Dans le cadre de ce projet, des centaines de jeunes adultes sont invités à soutenir financièrement la mission éducative de l'OSM. C'est grâce à ce type d'initiatives que des institutions comme l'OSM pourront progressivement compter sur une nouvelle génération de mécènes. Cette relève philanthropique est d'autant plus nécessaire quand on sait que la culture occupe actuellement la quatrième place parmi les priorités de la population en matière de philanthropie, après la santé, l'éducation et la lutte à la pauvreté. Déjà, plus de 1 800 billets ont trouvé preneur.

Présenté pour la première fois à la Maison symphonique, l'événement-bénéfice que nous organisons contribue à créer des ponts entre deux mondes : pont entre les cultures, pont entre les générations, pont entre une institution culturelle et la relève d'affaires québécoise. Ainsi, nous pouvons dire que le concert du 5 octobre prochain représentera l'aboutissement non pas d'une, mais de deux innovations: une musicale et l'autre, sociale.

Pour en savoir plus sur le programme de la soirée OSM + Classique et électronique