LES BLOGUES

L'électeur intelligent et les «Trum-peurs»

10/08/2016 08:17 EDT | Actualisé 10/08/2016 08:17 EDT

Depuis des années, on observe en Occident l'apparition d'un phénomène qui divise les sociétés entre traître et patriote, un vrai et un faux. Ce phénomène, c'est l'art du populisme. Un art de plus en plus utilisé par un groupe de politiciens pour un seul but: le pouvoir. Autrement dit, ils veulent le pouvoir à n'importe quel prix. Ils transforment les sociétés en une scène de guerre où le dialogue n'aura jamais lieu et où seulement un groupe reste présent, celui du vainqueur. Ainsi, la politique est devenue un outil pour diviser et non pas pour gouverner.

D'ailleurs, dans nos sociétés occidentales, on se réjouit d'être démocrate, que c'est le peuple qui gouverne en choisissant ses dirigeants. Alors, la question est comment ces politiciens populistes que je qualifie de «Trum-peurs» sont arrivés au pouvoir si ce n'était pas à cause de ceux qui les ont choisis?

En effet, c'est le peuple qui les a choisis. Il y a une maxime qui dit: «Vos dirigeants sont à l'image de vos œuvres». Or, le problème se situe non pas chez les élus mais bien chez les électeurs.

Une personne qui exploite notre peur ne veut pas notre intérêt, il veut le sien, peu importe les effets.

Dans son œuvre La République, où on discute de la notion de la «société idéale», Platon arrive à la conclusion que la saine gouvernance d'une société ne peut se faire que par des experts. Et en donnant un exemple sur cet expert, il avance que le médecin, qui est un expert en médecine, n'aura pas son intérêt à cœur mais plutôt l'intérêt de son patient. Ainsi, l'expert en gouvernance, le bon gouverneur, ne devrait pas avoir son intérêt à cœur mais plutôt celui du gouverné!

Ce qui m'amène à la notion de l'électeur intelligent. Selon moi, il est celui qui connaît très bien ses intérêts en tant que personne et membre de la société où il vit. Pour bien identifier ses intérêts, il faut faire une analyse tant objective que subjective afin de décortiquer les avantages et les inconvénients pour que, par la suite, on prenne une décision en conséquence. Cependant, le problème d'une telle analyse se situe dans le fait qu'elle requiert beaucoup de lecture, beaucoup d'effort afin de s'éduquer et s'informer de la situation qu'on est en train d'analyser. Et le seul moyen d'y arriver est d'utiliser notre raison et non pas nos émotions. C'est ça le cœur du problème.

De nos jours, les gens sont de plus en plus paresseux. On suit les médias aveuglement. On ne veut pas faire un effort pour trouver lequel de nos politiciens veut vraiment notre intérêt et non pas le sien. On se laisse influencer sur la base de nos émotions. On se laisse manipuler au point de faire sortir les pires de nos sentiments, soit la peur, la haine de l'autre. On se laisse exploiter à leur avantage. On laisse se commettre des actions xénophobes, racistes, alors qu'on ne l'est pas nécessairement à la base. C'est ça ce que les «Trum-peurs» font dans nos sociétés, ils les transforment en zone de guerre, une guerre idéologique qui oppose les citoyens entre supérieurs et inférieurs. Malheureusement, une fois rendu là, ce n'est pas facile d'en sortir.

Ressaisissons-nous, ne laissons pas ces marchands d'illusions, ces fomenteurs de haine nous contrôler. Une personne qui exploite notre peur ne veut pas notre intérêt, il veut le sien, peu importe les effets. Soyons intelligents, essayons de nuancer, de faire la part des choses, de ne pas tomber dans les amalgames.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les polémiques de Donald Trump en campagne

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter