LES BLOGUES

Pleins feux sur la réponse sexuelle

01/03/2013 03:24 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT
Shutterstock

Même si la sexualité existe depuis que le monde est monde, ce n'est que tout récemment que les chercheurs ont décidé de se pencher sur le mécanisme de la réponse sexuelle humaine. Mais d'où vient ce phénomène? Comment s'explique-t-il?

La réponse sexuelle est un ensemble de réactions physiques (qui varient beaucoup d'un individu à l'autre) étant associées à chacune des étapes à travers lesquelles le corps passe lors d'une activité sexuelle. De nombreux modèles existent, mais celui ayant servi de tremplin à maintes recherches reste néanmoins le modèle élaboré en 1966 par le gynécologue William Masters et la psychologue Virginia Johnson. Afin d'en dégager les similitudes et les divergences entre les sexes, les deux chercheurs ont étudié en laboratoire les différentes réactions sexuelles de centaines d'individus sur une période de 10 ans! Ils en sont donc arrivés à la conclusion qu'il y existe 4 phases bien distinctes :

1. L'excitation sexuelle

Que la stimulation soit d'origine psychologique (fantasme ou rêverie) ou bien physique (caresses et touchers), une excitation sexuelle est possible. Celle-ci s'accompagne habituellement de différentes réactions physiologiques. Chez la femme, le vagin se dilate et se lubrifie. Le clitoris et les tissus se gorgent de sang et les seins se gonflent. Chez l'homme, le pénis se durcit et entre en érection. Les testicules se déplacent vers le haut et le scrotum (la peau enveloppant les testicules) augmente de volume.

2. Le plateau

Le plateau est une phase stationnaire qui ne dure généralement que quelques secondes. Les muscles périgénitaux se contractent à leur maximum et la tension artérielle ainsi que le rythme cardiaque s'intensifient. Provoquées par l'afflux de sang dans les organes génitaux et d'autres parties du corps, des rougeurs corporelles peuvent apparaître. L'excitation sexuelle est maintenue, mais cela ne signifie pas que l'orgasme sera atteint pour autant.

3. L'orgasme

Une stimulation soutenue et «adéquate» permet de conduire bon nombre de personnes à l'orgasme. D'autres peuvent atteindre un degré d'excitation significatif, sans toutefois y parvenir. Bien qu'il soit assez difficile à décrire, l'orgasme est souvent considéré comme le point culminant du plaisir permettant un lâcher-prise physique et émotionnel. De manière physiologique, l'orgasme se définit par la contraction involontaire des muscles du plancher pelvien. Cette phase est la plus courte du cycle de la réponse sexuelle. Bien que dans la majorité des cas ces phénomènes se produisent simultanément, certains hommes peuvent atteindre le l'orgasme sans qu'il y ait éjaculation pour autant.

4. La résolution

La dernière phase se décrit par le sentiment de détente après l'orgasme. À travers la résolution, on boucle la boucle; le corps revient à son état normal. En l'absence de stimulation, la résolution débute juste après avoir atteint le summum du plaisir. À cette étape, une différence significative distingue les réactions masculines des réactions féminines. En effet, nombreux sont les hommes qui connaissent une période dite réfractaire, à travers laquelle toute nouvelle stimulation visant à provoquer une excitation sexuelle est inutile et même désagréable. Cette période de temps peut-être très courte à l'adolescence et s'étire au fur et à mesure que l'homme vieillit.

Il est important de souligner que le cycle de la réponse sexuelle varie grandement d'un individu à l'autre et peut se modifier au fil du temps. Il n'est donc pas une norme en soi. Sachez que de nombreux facteurs comme l'âge, l'état de santé la consommation de drogues ou d'alcool, le stress ou la grossesse peuvent avoir un impact significatif sur ce processus physique, affectif et mental.

Afin de pouvoir accéder à une sexualité plus épanouie et enrichissante pour chacun, l'important reste de travailler activement à comprendre son corps et mieux se connaître!

À VOIR AUSSI

Du meilleur sexe en 16 conseils pour lui