Veronique Vincelli

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Veronique Vincelli
 

6 faits surprenants sur le sperme

Publication: 20/02/2013 17:02

Le sperme est un liquide biologique très complexe qui possèdent une multitude de caractéristiques fort intéressantes. Je vous propose donc d'en apprendre davantage sur cette substance masculine.

1. Le mot sperme provient du grec sperma qui signifie semence. En moyenne, une éjaculation contient entre 3 et 5 millilitres de sperme. Cela équivaut environ à une cuiller à thé de liquide. Cette substance opaque et blanchâtre est constituée de l'union de fluides produits par la prostate, les vésicules séminales et les glandes de Cowper. Les substances qui le composent se mélangent donc juste avant l'éjaculation.

2. Chaque éjaculation est composée d'environ 70 % de liquide séminal. Très riche en fructose, il permet de nourrir les spermatozoïdes pendant leur stockage. Il leur donne aussi l'énergie nécessaire à leur grande expédition vaginale! On y retrouve aussi des vitamines, des acides aminés, des minéraux et des protéines. Les 30 % restants sont le liquide provenant de la prostate et des glandes de Cowper (placées de chaque côté de l'urètre). Or, les spermatozoïdes ne représentent qu'environ 1 % du contenu du sperme.

3. Le nombre normal de spermatozoïdes est d'environ 100 à 120 millions par millilitre d'éjaculat. Ce nombre peut varier en fonction de l'âge et de la fréquence de l'éjaculation. Cependant, si la teneur en spermatozoïdes est inférieure à 60 millions/ml, la conception peut être beaucoup plus difficile. Un spermogramme, examen de base permettant d'étudier le sperme est alors recommandé.

4. Il n'y a encore aucune recherche scientifique établissant un lien possible entre l'alimentation et le goût du sperme. Certaines hypothèses prétendent néanmoins qu'un régime riche en fruits pourrait donner un goût plus sucré au sperme. À l'inverse, les viandes rouges, les épices, l'alcool et certains légumes tels les asperges et le chou, seraient susceptibles de rendre le sperme plus amer ou acide.

5. La durée de vie d'un spermatozoïde à l'intérieur du vagin peut varier entre deux et cinq jours. S'il en est ainsi, c'est que le milieu utérin chaud et humide offre des caractéristiques favorables à sa survie. À l'inverse, son espérance de vie à l'extérieur du corps n'est que de quelques minutes. Cet élément démontre bien comment une grossesse puisse être possible, même si la relation sexuelle non protégée eu lieu avant l'ovulation. Il peut être très difficile de prévoir une ovulation cinq jours à l'avance. Voilà donc une des raisons qui explique pourquoi la méthode du calendrier (s'abstenir de relations sexuelles non protégées pendant la période de fertilité) n'est pas considérée comme un mode de contraception fiable et efficace.

6. Certaines personnes peuvent être allergiques au sperme, mais c'est très rare. Les symptômes associés à cette allergie apparaissent souvent quelques minutes après l'exposition et se traduisent généralement par des démangeaisons cutanées et vaginales ou de l'urticaire. Dans de très rares cas, les symptômes peuvent s'aggraver et entraîner une détresse respiratoire. Il importe toutefois de savoir qu'une personne puisse être allergique au sperme d'un homme, mais n'aura aucune réaction avec celui des autres. Si vous expérimentez des symptômes semblables à ceux-ci suite à une relation sexuelle non protégée, il serait important d'aller consulter un spécialiste afin d'en vérifier la cause.

 

Suivre Veronique Vincelli sur Twitter: www.twitter.com/verovincelli

Suivre Le HuffPost Québec