LES BLOGUES

Manger de la fondue debout

30/01/2015 09:43 EST | Actualisé 01/04/2015 05:12 EDT

Fut un temps où une soirée entre amis se résumait à discuter autour d'un bon repas en regardant se vider les bouteilles de vin et en profitant du doux farniente qui nous était donné.

Feu cette époque où la plus grande difficulté était de couper le pain frais sans l'écrapou ou encore de calculer le ratio « p'tite viande/individu » sur le sens du monde.

Finie cette ère de la dolce vita où nous nous entretenions pendant des heures des derniers événements au boulot sur une trame sonore lounge, image au ralenti et où nous nous levions de table en fin de soirée, repus, pour nous rendre compte de notre pompettitude avancée. Les joues roses et les lèvres rouges d'avoir si bien bu l'instant.

Ces veillées sont désormais derrière nous depuis que nous avons, à la gang, pas mal de petits. (Faudra calculer le ratio «enfant/individu».

Les parents se reconnaîtront dans ce qui suit. Désormais, un souper entre amis se résume à ceci :

1- Passer à l'épicerie acheter ce qui manque (en plus de 150$ de stock qui manque pour la semaine, dont 47 litres de lait et 86 minigos);

2- Préparer un premier repas un peu poche, mais que les enfants aimeront;

3- Se battre pour qu'ils mangent pendant qu'eux, ils veulent juste aller jouer à détruire la salle de jeux;

4- Passer trois heures à essayer de préparer les sauces gastronomiques telles que : sauce rose et, même chose avec du piquant dedans;

5- Couper le pain et l'écrapou parce qu'on l'a oublié dans le four et qu'il a brûlé un peu à l'extérieur et aussi dedans;

6- S'assoir pour manger;

7- Se relever parce qu'on a oublié les patates;

8- S'assoir pour manger;

9- Se relever parce qu'on a oublié le vin;

10- S'assoir pour manger;

11- Servir le vin aux invités dans un verre à eau, une flûte à champagne, une tasse, et un pot Masson parce que les p'tits ont tout cassé les coupes (j'avoue que dans mon cas, c'est ma faute);

12- Se relever parce qu'un des p'tits s'est enfargé dans le chien et qu'il s'est mordu la langue avec pas de dents;

13- S'assoir pour manger;

14- Se relever pour changer le poste de la télé. La petite n'aime manifestement pas écouter «On a botché ma chirurgie»;

15- S'assoir pour manger, avec la petite sur les genoux;

16- Enrouler la petite viande « sans les mains », attendre 20 minutes qu'elle cuise et finir par la manger crue parce qu'on a encore oublié d'acheter du gaz à fondue;

17- Envoyer un des gars acheter du gaz à fondue;

18- Changer des couches, donner du lait, régler une chicane, chasser un monstre, békébobo;

19- Finir par manger debout autour du caquelon, bout de pain sec à la bouche, bébé en portage avec une lichette de sauce rose dans le toupet (oups!), à discuter gastro. Un medley de cris, de pleurs et de Reine des Neiges en musique d'ambiance. (Maudit, j'viens de me mettre la toune dans la tête);

20- Pas relaxer.

Fut un temps où une soirée entre amis se résumait à discuter autour d'un bon repas en regardant se vider les bouteilles de vin et en profitant du doux farniente qui nous était donné.

Aujourd'hui c'est la même chose, avec du piquant dedans.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Ils sont Charlie

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter