LES BLOGUES

Lettre aux Barbares

31/03/2015 09:05 EDT | Actualisé 31/05/2015 05:12 EDT

Québec, tu te transformes en monstre. Assis sur ton pain, tu fais la promotion de ce qu'on essaie d'éradiquer depuis des années. De ce qui fait de nous un pays différent et vivable. Tu deviens méchant, agressif, violent, assassin.

Tu prononces des mots acides et les jettes au visage de tes pairs jusqu'à les défigurer.

Tu lapides des êtres humains sur la voie publique jusqu'à ce qu'ils n'arrivent plus à émettre un son.

Tu détruis ton prochain parce qu'il n'a pas les mêmes opinions de toi, caché derrière ton voile.

Oui, c'est à toi que je m'adresse, sens-toi concerné. Mets le chapeau et assume tes mots.

Espèce de lâche.

Je t'ai lu dernièrement, t'acharner sur un homme à lui en casser les côtes. Parce qu'il a commis une erreur qui ne te regarde même pas.Et maintenant, je te vois Québec, souhaiter à une jeune fille de se faire tirer au visage parce qu'elle a d'autres opinions que toi. Après tout, c'est mérité, elle avait juste à rester assise sur son cul et chialer sur son sort comme tu le fais si bien.

Espèce de lâche.

J'espère sincèrement que la tendance ne se maintiendra pas et que tu te rappelleras comment vivre parce qu'en ce moment, j'ai vraiment peur de ce que tu deviens. Tu te transformes en monstre. Tu deviens fou. Vraiment complètement barjot. Ça sera quoi après? C'est vraiment ce que tu veux devenir?

Cher Barbare, pour que tu puisses voir que tes mots restent. Même si tu pensais que c'était juste un rot lancé à tors et à travers et qui allait s'évaporer dans l'air, pour que tu puisses voir que tes mots persistent et frappent à bout portant, je te cite :

« Il a fait son devoir y a une limite a se faire baver en pleine face par des étudiants mal éduquer bonne chance » (sic).

« Il devrait être décoré au lieu de le démissionner. » (sic).

« J'étais chez moi, aucune blessure ». (sic).

« La seule chose ultra désolante dans cette histoire, c'est que ce genre d'arme ne tire qu'un coup à la fois » (sic).

OK. Excuse-moi! Tu me niaises? Tu n'es pas obligé de partager les motivations qui ont mené cette fille à manifester. Personne ne te le demande. Mais est-ce une raison pour lui souhaiter de se faire tirer au visage à bout portant? As-tu perdu ton intelligence?

Personne ne te demande de partager son opinion, mais je veux juste te rappeler que, pendant que tu te morfonds dans ton sofa mou et pleurant que l'Hydro et la garderie sont trop chers et que ton médecin de famille à «cassé» avec toi pour respecter son quota, d'autres se lèvent debout et disent tout haut ce que toi tu chiales tout bas.

Personne ne te demande de partager leurs motivations. Mais rien ne justifie de souhaiter à une jeune fille de se faire tirer au visage à bout portant, ni par un policier ni par qui que ce soit.

Deviens-tu fou?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Manifestation anti-Pegida

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter