LES BLOGUES

Montrez ce sein que je saurais aimer

04/03/2014 03:33 EST | Actualisé 04/05/2014 05:12 EDT

Ce billet a aussi été publié sur le blogue de Tina Karr: Une mère en talons aiguilles

Tout autour de nous, nous assistons à une fascination presque maladive de l'association : beauté, jeunesse, désirabilité. Combinaison servant simplement à déstabiliser la confiance des femmes, au point, où elles n'arrivent plus à aimer leur propre corps, jugé indubitablement imparfait.

Les critiques se font d'autant plus virulentes lorsqu'il est question de nos seins. Symbole ultime de notre féminité, ils sont pris d'assaut par les détracteurs qui méprisent leur diversité naturelle et leur apparence souvent considérée disgracieuse.

Par conséquent, pendant que nous pleurons en silence de les savoir si minables, des milliers d'autres femmes cèdent au lobbying de la ''parfaititude'' en ayant recourt aux implants mammaires, espérant ainsi faire disparaître leur poitrine honteuse.

Or, il faut comprendre que derrière les critères de l'esthétisme idéal existe une formidable machine, savamment mise en place pour conditionner les esprits à apprécier UNE beauté féminine et à réfuter toutes les autres. Comme si toutes les femmes devaient invariablement se ressembler.

Quelle foutaise! Il faut enfin ouvrir les yeux et regarder franchement les VRAIES femmes afin de reconnaitre et admirer TOUTES les beautés!

C'est d'ailleurs l'expérience que j'ai tentée, il y a quelques années, alors que je me trouvais dans un lieu de villégiature où les monokinis étaient tolérés. Assise au bar de l'immense piscine, je me suis mise à scruter attentivement les dizaines de vacancières qui pataugeaient gaiement dans l'eau. La vue de leurs corps ainsi dénudés fut pour moi une véritable révélation!

Comme je ne passe pas mon temps à admirer des photos ou vidéos de femmes toutes nues, il faut bien avouer que ma surprise fut proportionnelle à mon manque d'expérience! En effet, jusqu'à cet instant, je n'avais jamais réalisé à quel point les seins naturels pouvaient être différents.

Absolument fascinée par le spectacle, je constatais aussi que la taille, la couleur et la forme des mamelons, comme la signature d'un artiste, définissaient sans conteste leur personnalité.

Les baigneuses ne semblaient guère chagrinées de leurs imperfections. Bien au contraire, elles assumaient sans complexes leurs seins lourds, tombants, joyeux, petits ou rebondis. Leur insouciance les libérait de tous jugements, leur permettant ainsi d'affirmer avec force leur féminité.

Je célébrais leur assurance tout en me demandant pour quelles raisons nous sommes si souvent enclines à vouloir effacer nos singularités? Pour que nous ''fittions'' dans le moule ? Et bien, jetons ce moule! Il est grand temps que nous nous acceptions telles que nous sommes et que nous prenions conscience que la beauté féminine se présente sous mille et une formes.

Ainsi, chaque jour, devant votre miroir, au lieu de chercher et trouver un nouveau défaut qui confirmera, à coup sûr, que vous êtes un peu plus moches que la veille, apprenez à poser un regard neuf et surtout plus tendre et moins critique sur votre corps.

Et si parfois l'incertitude vous envahit ou que votre confiance vacille, saluez votre poitrine. Faites un clin d'œil à vos seins qui ne manqueront pas de vous rappeler combien VOUS êtes exceptionnelle ! Au cœur des 3,5 milliards de femmes magnifiques qui peuplent la terre, vous êtes incontestablement une beauté unique.

Pour moi: ce billet a aussi été publié sur le blogue de Tina Karr: Une mère en talons aiguilles.

Voir aussi sur le Huffpost:

Les stars sans soutien-gorge

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.