LES BLOGUES

Groupe F-G : L'Allemagne et l'Argentine en tête de liste

18/06/2014 10:41 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

L'Allemagne et le Portugal ont ouvert la ronde dans le Groupe G au stade Fonte Nova à Salvador, par une victoire imposante de la Nationalmannschaft sur la Selecção das Quinas de CR7 (4-0). Le «bombardier» allemand Thomas Mueller a repris la compétition là où il l'avait laissé en 2010 en Afrique du Sud, où il avait marqué cinq buts.

La sélection nationale allemande a toujours eu un début impressionnant en Coupe de monde. Il y a quatre ans, elle avait commencé en lion avec une victoire similaire de 4-0 sur l'Australie, mais a été défaite en mouton aux demi-finales. En démolissant le Portugal, la Mannschaft a maintenant solidifié sa position comme l'une des meilleures équipes de la Coupe du monde.

Quand Cristiano Ronaldo cite le Pape François

Quelques heures avant ses débuts, le Portugais Cristiano Ronaldo a cité le pape François dans un message publié dans les réseaux sociaux pour encourager les fans de son pays : «Aujourd'hui commence notre aventure. Nous serons plus de 10 millions», a écrit le meilleur joueur du monde désigné par la FIFA.

«Nous avons la passion, l'émotion, le désir, la détermination et la persévérance. Nous avons l'esprit de la victoire et l'espoir. Ensemble, main dans la main, et avec des cœurs unis d'une seule voix», a-t-il ajouté. «Parce que, pour paraphraser le Pape François, personne ne gagne seul dans le jeu et dans la vie. C'est la force du Portugal».

L'Allemagne, une équipe qui peut surprendre

L'Allemagne, équipe favorite pour remporter le Mondial au Brésil, a la tradition d'être presque toujours parmi les demi-finalistes. Elle est la troisième ayant le plus de titres en Coupe du monde, remportant les éditions 1954, 1974 et 1990 et vice-championne à quatre reprises: 1966, 1982, 1986 et 2002. Mais c'est une équipe qui peut surprendre à tout moment.

Quoiqu'il n'ait jamais gagné une Coupe du Monde, le Portugal est aussi parmi les favoris dans le classement de la Fédération internationale de football association (FIFA). Il est actuellement en quatrième position. Un des critères qui le place comme favori par la FIFA est le fait que parmi ses joueurs, Cristiano Ronaldo est le meilleur au monde. Point. Mais le Ballon d'or de l'année n'a jamais brillé en Coupe du monde, tout comme Lionel Messi, son rival.

Après tout, l'Allemagne a beaucoup plus d'assises que le Portugal. La plus grande réussite menée par l'équipe nationale portugaise fut en 1966 avec la superstar Eusébio da Silva Ferreira. Elle a fait l'histoire en éliminant le Brésil, champion du monde et en terminant troisième. Ce fut sa meilleure performance dans le palmarès du Mondial.

Ce premier match contre l'Allemagne est aussi un grand choc pour les fanatiques de Cristiano Ronaldo (CR7) et sans aucun doute la joie des partisans de l'attaquant argentin Leo Messi.

Le premier tour du groupe F s'est terminé ce lundi, par le score nul entre l'Iran et le Nigéria. Pour la prochaine étape, samedi, l'Allemagne jouera contre le Ghana, tandis que le Portugal va essayer de rebondir contre les États-Unis dimanche.

L'Argentine en tête du groupe, mais peu convaincante

Il s'agissait d'une performance décousue qui a soulevé beaucoup plus de questions qu'elle a apporté de réponses devant l'équipe disciplinée et techniquement habile qu'est la Bosnie. Les Bosniaques ont évolué d'un cran en 3-6-1, mais défaits malgré tout par un but de Kolasinac dans son propre camp à trois minutes de la première manche et un autre but de Lionel Messi, laissant timidement sa marque à 19 minutes de la seconde moitié du match.

Comme prévu, l'Argentine est passée à un dispositif tactique 5-3-2 au lieu du 4-3-3 qu'elle a utilisé pour sa qualification. Pour l'Albiceleste, Lionel Messi est loin d'avoir fait le meilleur des matchs. On ne peut pas être satisfait de l'Argentine en termes de jeu, même si elle a assuré la partie face à la Bosnie. Les attentes étaient tellement énormes.

La chose la plus claire était de voir, étonnamment, les Bosniaques jouer avec le soutien des partisans brésiliens - tout amateur de football averti pouvait remarquer à partir de son petit écran ce duel provocateur dans les gradins du stade Maracanã.

Devant un tel enthousiasme des amateurs, l'Argentine et le Brésil ont intérêt à être beaucoup plus forts afin de mettre les bouchées doubles si elles pensent retourner sur le terrain dans quatre semaines pour la finale et si vraiment ils veulent garder le trophée en or en Amérique.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Mondial 2014: Allemagne-Portugal (16 juin)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?