Sylvie Schirm

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Sylvie Schirm
 

Parents séparés, n'oubliez pas d'aimer vos enfants

Publication: 11/02/2013 13:55

Depuis bientôt 25 ans que je pratique exclusivement le droit de la famille. J'ai pu constater ce qui cause la rupture et ce qui fait en sorte que des gens qui s'aiment commencent à se haïr : l'infidélité, le manque de communication et les attentes irréalistes de l'autre.

Tromper, ne pas exprimer nos sentiments ou ne pas écouter l'autre, et croire que mon partenaire doit être la source de mon bonheur sont des ingrédients qui vont mener directement à l'échec de votre couple.

Par ailleurs, la rupture familiale n'a plus le stigmate aujourd'hui : un couple sur deux se sépare. On vit longtemps et il est peut-être même illusoire de croire que nous allons passer notre vie avec un seul partenaire. Alors que la vie de couple s'est terminée, les enfants sont toujours là. Vous cessez d'être un partenaire, mais vous ne cessez jamais d'être parent.

Voici ce dont votre enfant a besoin comme amour parental :

- de rester en relation avec ses deux parents
- d'être rassuré sur l'amour de ses deux parents
- d'avoir le droit d'aimer ses deux parents comme avant
- de conserver un lien significatif avec ses deux parents
- que son père et sa mère continuent de s'occuper de lui comme avant
- de stabilité affective
- qu'il soit tenu hors des conflits
- qu'il ne serve pas d'intermédiaire entre ses parents
- de sentir que ses deux parents sont capables de se parler
- ne pas être obligé de prendre parti pour l'un ou l'autre des deux parents (conflit de loyauté)
- de rester un enfant (ne pas avoir de responsabilités d'adultes)
- de ne pas être inquiet de la sécurité financière familiale.

Voici les comportements qui vont certainement nuire à votre enfant :

- Décourager l'enfant d'aimer l'autre parent ou d'être en contact avec lui;
- Mentionner que l'enfant sera moins aimé s'il dit ou exprime de l'affection pour un nouveau partenaire ou toute autre personne bonne à son égard;
- Insinuer que l'autre parent est mauvais (parler contre);
- Leur dire : «T'es comme ton père» ou «t'es comme ta mère»;
- Les ennuyer avec les difficultés financières, les problèmes légaux, les pensées suicidaires, les problèmes sexuels ou personnels;
- S'attendre à ce que les enfants vous réconfortent au lieu que ce soit d'autres adultes ou professionnels qui le fassent;
- Les batailles verbales ou physiques, au téléphone ou en personne, avec votre ex-conjoint.

Il est vrai qu'il est difficile de vivre une rupture, avec la peine et la blessure qui l'accompagnent, parfois fois l'amertume et même la rage, sans l'exprimer aux enfants. Mais être parent signifie s'oublier pour le bien-être de notre enfant.

N'oubliez pas : à un moment donné, vous avez choisi votre partenaire comme parent. Vous lui trouviez des talents, des qualités que vous vouliez trouver aussi chez votre enfant. En effet, votre enfant est fait de deux parties, incluant celle de votre ex-partenaire. N'oubliez pas que si vous aimez votre enfant, vous l'aimez en totalité. Cet enfant ne doit jamais sentir qu'une partie de lui est sans valeur...

Alors, profitez de la St-Valentin pour fêter l'amour que vous avez pour votre enfant!

 
Suivre Le HuffPost Québec