LES BLOGUES

Les tiers-lieux améliorent la qualité de vie de nos enfants

Le tiers-lieu est un lieu physique reconnu comme jouant un rôle de premier plan dans le développement sain des enfants.

20/11/2017 09:00 EST | Actualisé 20/11/2017 11:21 EST
Weekend Images Inc. via Getty Images

Dans le contexte de la Journée mondiale de l'enfance du 20 novembre et de la récente publication du rapport Signes vitaux de la Fondation du Grand Montréal, il est plus d'actualité que jamais de réitérer l'importance d'aménager des tiers-lieux propices à la réalisation du plein potentiel de nos enfants.

Par tiers-lieu, j'entends des milieux de vie accueillants et sécuritaires dans la communauté, complémentaires à la maison et à l'école. Des lieux de rassemblement et d'opportunités d'apprentissage permettant un lien direct avec des adultes qui jouent un rôle de modèles, parfois même de mentors, et où l'on cultive chez les jeunes le goût et la capacité d'être actifs, d'apprendre et de connecter avec les autres, de rêver et de s'engager dans leur avenir.

Le tiers-lieu est un lieu physique reconnu comme jouant un rôle de premier plan dans le développement sain des enfants.

On le sait, les enfants qui participent à des activités à l'extérieur du milieu scolaire réussissent mieux à l'école, comme dans la vie. Le tiers-lieu est un lieu physique reconnu comme jouant un rôle de premier plan dans le développement sain des enfants. Ce troisième lieu, ce peut être un centre culturel, une bibliothèque de quartier, un parc, un aréna ou une piscine extérieure; ce peut être un centre communautaire et sportif comme le sont nos centres YMCA; ce peut même être un espace dédié dans l'enceinte même d'une école, par exemple une zone jeunesse où tous les enfants, quels que soient leur origine, leur sexe ou le revenu de leur famille, peuvent être eux-mêmes et se sentir acceptés et bienvenus.

Il nous faut créer des environnements favorables offrant un continuum de services de la petite enfance à l'âge adulte. Des environnements qui encouragent un mode de vie sain et actif et qui favorisent le développement personnel et l'autonomie, la persévérance scolaire et la réussite éducative. Des lieux qui favorisent le développement du leadership, l'engagement et la participation citoyenne chez nos enfants.

Il est nécessaire d'unir nos forces avec les parents et les milieux scolaire, universitaire, privé, institutionnel, de la santé et communautaire dans une approche globale et participative. Ceci permettrait d'améliorer la cohérence de nos interventions, stratégies et services en fonction des quartiers et des besoins locaux. C'est à cette condition que nous pourrons rejoindre plus d'enfants dans plus de communautés, en particulier dans les quartiers défavorisés où les besoins sont les plus grands. La réflexion collective en cours sur la façon dont on doit repenser l'école est une excellente occasion de voir comment les acteurs du développement de l'enfant peuvent, ensemble, concevoir une approche intégrée de développement et redéfinir les espaces.

Plusieurs études récentes comme le Bilan Innocenti 14 de l'Unicef montrent que l'état de la santé et du bien-être de nos enfants n'est pas aussi reluisant que ce à quoi on pourrait s'attendre dans un pays développé comme le nôtre. C'est pourquoi il est important d'intervenir dès leur plus jeune âge dans leur cheminement. Il nous faut être particulièrement attentifs aux crises comme le décrochage scolaire qui peuvent faire basculer une existence vers des problèmes plus grands comme les troubles de santé mentale, la délinquance, les comportements à haut risque, voire même le désengagement social.

C'est toute la communauté qui profite d'une telle action préventive. Nous n'avons pas d'autres choix que de trouver des solutions novatrices à des problèmes sociaux et aux inégalités sociales de santé complexes, et d'accroître la capacité d'agir des différents acteurs pour améliorer la qualité de vie de nos enfants. Les tiers-lieux sont l'une de ces solutions.

Ce que nous souhaitons au YMCA, c'est que tous, collectivement, nous contribuions à bâtir un monde où les enfants peuvent mener une vie saine, active et engagée, s'épanouir et accomplir leurs rêves.

Ce que nous souhaitons au YMCA, c'est que tous, collectivement, nous contribuions à bâtir un monde où les enfants peuvent mener une vie saine, active et engagée, s'épanouir et accomplir leurs rêves. Je suis convaincu qu'en nous appuyant sur une vision du développement des enfants qui met les tiers-lieux à l'avant-plan, les générations futures ont un bel avenir devant elles.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost