LES BLOGUES

«Table rase», pour vraiment repartir à zéro...

12/01/2017 02:10 EST | Actualisé 13/01/2017 08:34 EST

« Que philosopher c'est apprendre à mourir. » Ainsi s'intitule un essai de Montaigne dont une sentence célèbre sur l'amitié est un peu adaptée dans Table rase. L'une des six femmes qui partagent cette soirée très spéciale demande à ce qu'on lui applique un tatouage sur le bras qui dirait quelque chose comme : Parce que c'étaient elles, parce que c'était moi... Car il est beaucoup, et peut-être surtout, question d'amitié entre femmes dans cette pièce.

table rase

Six jeunes femmes pleines de vie, qui se connaissent depuis toujours, débarquent dans un chalet situé on ne sait où pour une soirée bien particulière, suivie peut-être d'un bref séjour. Elles arrivent de nuit, les bras chargés de bagages qui contiennent leurs affaires, mais aussi un peu de nourriture et de nombreuses bouteilles d'alcool. Pas question d'être inhibée ce soir, il s'agit de faire vraiment la fête. Autour d'une grande table rectangulaire, la soirée bat son plein à rire ou à pleurer, à se confier sur mille sujets intimes, à se fâcher et à se réconcilier aussitôt, à manger, à fumer et à boire beaucoup de bière mélangée à du vin et du gin. Un livreur de pizza apporte le complément de ce souper peu ordinaire au cours duquel chacune a promis de reprendre sa vie au commencement, de faire table rase, de repartir à zéro, débarrassée de ce qui n'est pas bon pour elle, de ce qu'elle subit dans son existence sans vraiment le désirer. Une mort symbolique, en quelque sorte qui permettra un nouveau départ pour la vie, sauf pour une...

Dans une ambiance presque orgiaque, ces six femmes aux personnalités bien affirmées, avec leurs forces et leurs faiblesses, vont se livrer à un déballage total, sincère et comique, de toute leur vie intime. Aucun tabou, aucun sujet laissé de côté, et surtout pas celui de l'amour avec les hommes qui traversent leurs vies. Ces six femmes dont le lien d'amitié est plus fort que tout, en dépit de leurs désaccords nombreux, n'ont aucun secret l'une pour l'autre.

Interprétée magistralement par Vicky Bertrand, Marie-Anick Blais, Catherine Chabot, Rose Anne Déry, Sarah Laurendeau et Marie-Noëlle Voisin, la pièce Table rase bénéficie d'une très belle mise en scène de Brigitte Poupart pour une œuvre où le spectateur ressent l'intime collaboration de toutes dans la création d'un texte riche, à la fois sensible et cru, et, du même coup, cette grande complicité qui fait écho au sujet même de la pièce. Le spectateur rit beaucoup en dépit de la gravité du sujet.

Table rase est la très belle réussite d'une équipe de jeunes femmes talentueuses, intelligentes et pleines d'humour et de sensibilité.

Table rase du 10 au 21 janvier 2017, au théâtre Espace libre à Montréal.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

10 pièces de théâtre à voir en début d'année à Montréal

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter