LES BLOGUES

L'intelligence artificielle: une menace pour le secteur de l'emploi?

13/11/2016 10:41 EST | Actualisé 13/11/2016 10:41 EST

Les progrès énormes de l'intelligence artificielle au cours des dernières années sont très prometteurs pour l'avenir. Par contre, ceux-ci suscitent aussi beaucoup de spéculations voulant que cette nouvelle ère pourrait également conduire à une nouvelle ère d'insécurité de l'emploi. Et avec raison, car les exemples de «thinking machines» remplaçant les humains abondent.

Mais la vraie question que tout le monde se pose est la suivante: où cela nous mènera-t-il?

Pour répondre à cette question, retournons d'abord en arrière. Le terme «intelligence artificielle» existe depuis les années 1950 et fait référence à l'utilisation des machines et outils informatiques pour accomplir des tâches humaines. Il s'agit de l'amalgame de plusieurs technologies, incluant les processus du langage naturel, l'apprentissage de la machine, l'analyse de données et le raisonnement selon les probabilités qui sont combinées ensemble pour interagir, apprendre et prendre des décisions de la même façon que les humains. L'intelligence artificielle est déjà utilisé par les fureteurs pour bloquer les messages indésirables ou encore détecter les fraudes de cartes de crédit, pour ne nommer que ces quelques exemples.

Selon le magazine The Economist, il y a deux changements qui ont récemment transformé l'intelligence artificielle, la rendant plus puissante qu'auparavant. Le premier est le Big Data: plus il y a de données à analyser par un système intelligent, plus celui-ci peut apprendre, et meilleur il devient.

Le deuxième élément est le plus faible coût et la plus grande puissance des ordinateurs. Alors qu'il y a vingt ans il était très coûteux d'accéder à des machines capables d'analyser de grands volumes de données, aujourd'hui la mémoire d'ordinateur, la puissance des puces et le stockage sont disponibles à des prix ridicules.

Les humains et les robots sont les plus efficaces lorsqu'ils travaillent ensemble.

Ces deux tendances continuent de s'accentuer et selon Quid (compagnie spécialisée en analyse de données), il y a eu des investissements record de 8,5 milliards en 2015 dans les entreprises se spécialisant en intelligence artificielle.

L'impact de l'IA sur les emplois

En 2013, une étude menée à l'Université d'Oxford prédisait qu'au cours des dix à vingt prochaines années, environ 47 % des emplois aux États-Unis pourraient être automatisés. Selon cette étude les travailleurs les plus susceptibles de perdre leur emploi au dépend de l'automatisation œuvraient dans le transport, la logistique, le soutien de bureau, ainsi que les ventes et les services, y compris les caissiers de supermarchés, les télévendeurs et les comptables.

Cependant un récent rapport de juin 2016 de l'OCDE a démontré que l'étude d'Oxford surestimait le risque de pertes d'emploi parce que ses auteurs avaient supposé que des occupations entières seraient automatisées plutôt que des aspects précis ou des tâches spécifiques qui sont plus aisément effectuées par des machines. Finalement, en tenant compte de l'hétérogénéité des tâches des travailleurs au sein de leurs professions, c'est en moyenne seulement environ 9 % des emplois qui peuvent être automatisés.

Le travail répétitif et routinier sera de plus en plus automatisé

Selon Leslie Willcocks, professeur à la London School of Economics, le plus grand défi que les dirigeants d'entreprises rencontreront est de combiner efficacement les rôles et les responsabilités humaines et automatisées, et de donner aux employés humains l'occasion d'utiliser leurs propres forces naturelles.

«Les humains et les robots sont les plus efficaces lorsqu'ils travaillent ensemble», souligne-t-il. «En employant l'automatisation des processus robotisés pour s'attaquer aux tâches de traitement des données qui offrent peu de satisfaction au travail ou de développement, les employeurs peuvent utiliser les compétences de leurs employés humains pour se concentrer sur l'innovation et la création, En bref, tous les rôles plus stimulants et à forte intensité humaine que les robots ne peuvent pas entreprendre.»

Les humains, des travailleurs indispensables

Les humains, après tout, battent toujours les machines dans certaines activités. Ils ont la créativité et l'imagination de leur côté, leur permettant d'identifier et de poursuivre de nouvelles lignes de recherche scientifique qui mènent à de grandes découvertes, et de venir avec des idées entrepreneuriales qui donnent lieu à de nouvelles entreprises. Et ils ont l'intelligence émotionnelle de s'engager dans des interactions sociales dans lesquelles les besoins individuels et les émotions des autres humains doivent être considérés: la gestion des équipes de projet, l'enseignement des jeunes, le soin des malades et des personnes âgées, et ainsi de suite.

Dans le futur, l'intelligence artificielle continuera à jouer un plus grand rôle pour aider les humains à trouver des solutions aux problèmes de l'humanité: faire face au réchauffement planétaire, trouver des cures pour les maladies, et autres.

Il ne fait aucun doute que le monde du travail est en train de changer rapidement. Comme le disent les chercheurs du McKinsey Global Institute, l'intelligence artificielle contribue à une transformation de la société «qui se produit dix fois plus vite et à 300 fois l'échelle, soit environ 3 000 fois l'impact» de la révolution industrielle. Il n'y a donc pas de temps à perdre!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Emploi : 10 clefs pour rebondir

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter