LES BLOGUES

Virage électrique dans les transports: l'urgence d'agir

08/08/2012 11:27 EDT | Actualisé 08/10/2012 05:12 EDT
AFP

Depuis quelques jours, on me questionne sur la position de Québec solidaire par rapport aux transports collectifs. Voici ma vision et les raisons qui font que je crois que c'est un enjeu prioritaire pour les citoyens et les citoyennes de Taschereau. Nos vies nous amènent à de multiples déplacements, mais sommes-nous conscients du poids considérable de cette mobilité sur l'environnement?

Le secteur du transport est responsable de 44 % des émissions de gaz à effet de serre du Québec. Pourtant, nous continuons de dépendre de l'automobile. Ce règne de l'automobile, qui dure depuis une cinquantaine d'années, est dépassé. Il est d'autant plus paradoxal que nous ne produisons aucune automobile et avons une excellente réputation internationale dans la production de trains et d'autobus.

En plus d'être au cœur d'une véritable stratégie de lutte aux changements climatiques, la transition écologique de nos transports permettrait de réduire le bruit, la congestion automobile et la dépendance au pétrole. Alors pourquoi le gouvernement du Québec tarde-t-il autant à investir sérieusement dans les transports responsables et la mobilité durable?

Une question de courage politique

La réponse est simple : le courage politique n'est pas au rendez-vous. L'électrification des transports exige de se projeter dans 10 ou 15 ans. Bref, d'avoir une vision et de l'expliquer à la population. Cela exige de réorienter dès aujourd'hui notre vision de l'urbanisme en fonction des réalités de demain.

Prenons l'exemple du projet de tramway à Québec. Le Parti libéral a accordé une subvention pour une étude de faisabilité, mais a affirmé simultanément qu'il n'avait pas d'argent pour ce type de projet et a décrété un moratoire de cinq ans sur les grands projets de transports en commun. Il n'a pas la volonté d'amorcer ce vaste chantier.

Pourtant, le Québec peut actuellement compter sur des surplus d'électricité pour les dix prochaines années. Le contexte est donc idéal pour commencer dès maintenant à offrir des services de transports collectifs électriques fonctionnels, peu coûteux et rapides. Québec solidaire, dans sa plate-forme électorale, propose de changer en profondeur le paysage québécois en matière de transport en investissant massivement dans le transport collectif électrique.

C'est dans les grands centres urbains qu'un gouvernement solidaire améliorera d'abord le transport collectif : autobus électriques, tramways, métro, etc. Il fera aussi un pas de plus et mettant en place un système de transport électrique interurbain rapide qui relierait d'abord Montréal et Québec pour ensuite s'étendre à toutes les grandes agglomérations.

Dans la région de la Capitale-Nationale, le tramway doit être la colonne vertébrale de notre infrastructure de transport. Je vais aussi proposer d'étendre à plusieurs quartiers l'utilisation de l'autobus électrique, de soutenir la recherche pour en améliorer le fonctionnement et de construire des liens mécaniques entre la Basse-ville et la Haute-ville de Québec. Je vais défendre cet enjeu très important durant la campagne électorale, car il est urgent qu'un coup de barre soit donné en matière de mobilité durable.

Transports en commun écologiques: moteur de développement économique

En plus d'être une responsabilité à l'égard de la nature, de la vie animale et des générations futures, ce virage vert est indispensable au Québec du 21e siècle. Une nouvelle forme d'économie doit voir le jour, et des changements rapides doivent être apportés dans nos modes de transport. Il est plus que temps de miser sur nos forces vives pour développer au Québec une expertise de calibre mondial en électrification.

Il s'agit de favoriser le développement d'industries et d'infrastructures créatrices d'emplois dans les secteurs qui respectent l'environnement et l'utilité sociale. À cet égard, les transports collectifs écologiques ont un énorme potentiel. Le coût de l'essence augmentera inévitablement avec l'épuisement de la ressource, et ce sera bientôt le portefeuille qui freinera l'usage de l'automobile individuelle, sans compter les problèmes de circulation automobile qui empirent continuellement.

L'économie doit être au service des gens. Investir dans l'électrification des transports est un choix d'avenir courageux et cohérent. Québec solidaire veut rendre le transport collectif attrayant et en faire un outil pour améliorer la qualité de vie de la population dans toutes les régions du Québec.

DEBOUT pour les transports collectifs!