Serge Buy

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Serge Buy
 

Pakistan: Quand le Canada arrêtera-t-il de financer l'extrémisme et la corruption?

Publication: 28/09/2012 11:36

De plus en plus de voix dans le domaine des droits humains demandent une politique forte concernant le financement de gouvernements, tels que celui du Pakistan, par le Canada. Un ministre pakistanais a offert près de $100,000 pour l'assassinat du « metteur en scène » du vidéo anti-islamique «Innocence of Muslims». Le reste du gouvernement « dénonce » ses propos mais - il est toujours ministre...

Le même gouvernement a persécuté une jeune fille n'ayant pas toutes ses capacités mentales pour «blasphème». Elle a été accusée d'avoir brûlé le Coran et risquait d'être exécutée... jusqu'au moment où on a finalement découvert que c'était un imam qui, voulant se débarrasser d'une communauté chrétienne, avait fabriqué ces accusations.

Des centaines d'activistes pour les droits humains et les droits des régions sont régulièrement assassinés chaque année par les forces militaires et paramilitaires du gouvernement pakistanais.

Les droits des femmes au Pakistan sont pratiquement inexistants et jeter de l'acide sur le visage d'une femme pour une raison ou une autre est pratiquement accepté. La corruption des responsables gouvernementaux est totale. Le président fait l'objet de mandat d'Interpol et a comme surnom «Monsieur 10%»...

Les droits des minorités au Pakistan? N'y pensons pas.

Un gouvernement pakistanais, qui par ses services secrets, aide les Talibans en Afghanistan pendant que de jeunes soldats canadiens perdaient leurs vies pour débarrasser l'Afghanistan de ce mouvement néfaste. Et que fait le gouvernement canadien? Il distribue au gouvernement pakistanais de l'argent comme si on en avait trop! Annuellement autour de $32 millions de dollars en aide!

Des centaines de compagnies auraient pu bénéficier d'aides gouvernementales pour la recherche et l'innovation. Des milliers de chômeurs auraient pu bénéficier d'une aide financière accrue. Nos hôpitaux et services sociaux auraient certainement trouvé où utiliser utilement cet argent.

Et est-ce tout? Non: depuis 2009-2010, le gouvernement fédéral a éliminé 65 millions $ de dette que le Pakistan devait au Canada. C'est marrant, mais au Canada, grâce à une loi passée par le gouvernement fédéral, nos jeunes étudiants ne peuvent même pas faire faillite.

Pourtant, un gouvernement composé de gens faisant la commandite d'assassinats, de gens corrompus, de gens qui font fi des droits des femmes, des minorités et de leurs régions, ce gouvernement-là reçoit des dizaines de millions de dollars. Le peuple pakistanais est un peuple fier, honorable et divers. Il mérite mieux. Il mérite aussi que des gouvernements comme celui du Canada commence à lier aide financière avec respect des droits humains et bonne gouvernance.

Où sont nos priorités? L'aide à tout prix? Non ! Elle doit d'abord se mériter.

Ces critiques des priorités gouvernementales demandent que le Canada cesse de financer des gouvernements tels que le Pakistan et qu'il explique clairement aux ambassadeurs de ces pays que ce genre d'activités (corruption, abus des droits des femmes et des minorités, etc.) n'est pas toléré par notre société.

Le respect de la différence? Oui. Le financement de gouvernements répulsifs tels que celui du Pakistan ? Non.

 
Suivre Le HuffPost Québec