LES BLOGUES

Pourquoi accorder autant de crédibilité aux firmes de sondage en politique?

19/08/2014 10:10 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Alberta 2012, Colombie-Britanique 2013, Ontario 2014. Il s'agit de trois élections provinciales très importantes. Mais il s'agit surtout de trois élections où les firmes de sondages se sont totalement plantées quant à la prédiction des résultats.

Trois erreurs sur trois élections majeures dans trois provinces très influentes au Canada, assez décevant de la part d'entreprises prétendant connaître, comprendre l'opinion publique! Mais en quoi l'usage de ces sondages politiques est-il nécessaire, indispensable pour le déroulement de la démocratie lors d'une campagne électorale ?

Si vous me répondez : pour nous aider à comprendre les tendances des intentions de vote. Alors là, déception, ces entreprises nous ont démontré à trois reprises qu'on ne peut se fier à elles.

Si vous me répondez : pour nous aider à faire un choix. Fort bien, mais pourquoi cette «aide»?

Pour s'assurer de voter pour le parti qu'on dit être en avance donc pour le gagnant, pour ne pas perdre la face devant les amis, les collègues de travail ? Un peu d'amour propre et d'autonomie intellectuelle, je vous prie !

Serait-ce alors pour faire un vote dit «stratégique» ? Mais, encore une fois, comment élaborer une «stratégie» sur des informations peu fiables ?

Rappelez-vous Alberta 2012, Colombie-Britanique 2013, Ontario 2014....

Il est plus que temps que les différents niveaux gouvernementaux resserrent les lois encadrant l'industrie des sondages afin d'en interdire la diffusion de sondage pendant les campagnes électorales.

Le principe d'une élection n'est-il pas de faire l'effort de réfléchir sur la valeur des partis politiques, d'évaluer lequel répond le mieux à nos convictions et de voter pour celui-ci? Il faut comprendre que les compagnies de sondages ne font pas ces études pour rendre service à la société ou aux électeurs, mais plutôt à leur portefeuille !

Ce texte est cosigné par Serge Leclerc et Louis-Raphaël Pelletier, membres du Collectif RISQ.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?