Savignac

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Savignac
 

Quelques mots de Foglia

Publication: 29/04/2012 08:16

Ah là je sens que je vais faire des heureux! Savignac, petit insolent verbeux et bénévole va se frotter à Fog ! Allez on s'amuse, on fait sur le web, là où le texte est ouvert en pâture à cette nouvelle existence sociale et libératrice: le commentaire !

Oui, quelques mots de Foglia. Pierrot, le phare éternel du St-Laurent, la lumière de la Rive-Sud. En général, tu touches pas à ça. Surtout si t'écris. Surtout.

Depuis quelques années que je fais le blogue, je suis régulièrement - le commentaire ! - mis en face de Pierrot le typographe. De rares fois positivement, mais plus souvent qu'autrement, il sert de main à votre matraque. En d'autres mots, certains voient dans mes textes des tournures pouvant éventuellement faire référence à, mais la plupart se ravissent de me traiter de pseudo, et de vouloir que.

Soupir ... Salope audace qu'un adverbe, qu'un adjectif, voire deux. Faudra t'il attendre encore vingt ans, que le vieux mange les pissenlits par la racine, pour qu'on puisse défoncer à nouveau la sacro-sainte sujet-verbe-complément-point sans être accusé de hold-uper le patron de la rue St-Jacques? Voir dans une phrase un peu plus longue que le bout de son nez ou dans un point de vue minimalement décalé du Foglia, ne serait-ce pas, surtout, un bien grand aveux de faiblesse de lecture? ou Pierrot a-t-il tout simplement hypothéqué pour une génération toute entière l'écriture, tout simplement?

Je m'en fous. Je l'aime Foglia. Pour toujours. Son texte de la semaine dernière était vraiment nul. J'ai écouté de la musique avec mes petits enfants, j'ai regardé Monsieur Lazhar sous ma doudou, Charest m'a fait rire avec sa blague sur les étudiants. Bon, c'était mieux écrit que ça, y'avait des adverbes, des adjectifs. Mais c'était nul. Moi mon texte avait pas mal plus de couilles. Tellement de couilles que j'ai confondu symbole et héros, que j'ai fait l'apologie de la violence sans m'en rendre compte, et que je me suis planté comme un beau champion. Y'a des fois où tu ferais mieux d'écrire sur ton resto préféré.

J'étais à l'extérieur la semaine dernière, et j'en ai échappé des petits bouts. Parmi lesquels, cette vidéo d'Amir Kadhir au Palais des Congrès, quand il demandait à rencontrer un responsable de la police suite aux multiples arrestations de manifestants. Vingt minutes de bonheur. La perfection selon Amir. Élégance, parapluie et souliers de cuir, calme, pertinence, patience et intelligence. Aux connards qui rotent encore son lancer de godasse de jadis, je leur oppose à jamais cette intervention, lumineuse, parfaite.

Moi aussi j'aime les chats, mais un par un. Et quand il pissent pas partout. J'ai fait du vélo quand j'étais petit aussi.

Mon texte s'appelle Quelques mots de Foglia. J'ai volé le titre à Pierrot le vieux phare. Et oui, encore une fois. Normalement on dit Quelques mots SUR Foglia, pas DE Foglia. Mais tu t'inspires ou tu t'inspires pas, hein. C'était en juin 2011, ça s'appelait Quelques mots d'Amir. Je vous invite à le relire. Et à y penser. C'est le bon moment.

 

Suivre Savignac sur Twitter: www.twitter.com/_Savignac

Suivre Le HuffPost Québec