Savignac

RECEVEZ LES INFOS DE Savignac
 

La gauche et la droite expliquées à mon fils

Publication: 7/04/2012 23h15

- Papa, toi tu dis toujours la gauche, la droite, la gauche, la droite ... mais c'est quoi ça, qu'est-ce que ça veut dire ?

- Mon amour. C'est très simple. La gauche véhicule des valeurs humanistes, des valeurs de progrès, de solidarité, de liberté, de justice, de partage et d'égalité, tandis que la droite, plus pragmatique, favorisera des valeurs traditionnelles fondées sur l'ordre, le mérite, la sécurité et le conservatisme, valeurs auxquelles il faut ajouter la prédominance de l'individualisme, du libéralisme économique dérèglementé favorisant, avant toute chose, le profit. Va te brosser les dents.

- Papa ... j'ai huit ans ...

- Excuse-moi mon crapaud, Papa a eu une semaine difficile, il s'est fait chicaner à cause d'une dénommée Monique, enfin je t'expliquerai plus tard. Alors, comment te dire... voilà : imaginons que ton école, c'est le monde; ta classe, un pays; ton professeur, le Premier Ministre, et toi et tes amis, des citoyens. Dans ta classe, il y a des enfants qui ont plus de facilités, qui réussissent bien, et d'autres qui ont plus de difficultés. Tu as remarqué ça ?

- Antoine, il est nul.

- Et bien tu vois, dans la vie des adultes, y'a des Antoine aussi. Alors on a deux solutions : soit on dit qu'Antoine est nul et puis on continue d'avancer sans lui parce que nous ça va bien et puis il fait rien que nous ralentir, soit on décide de lui donner un coup de main. Par exemple, le professeur peut, à la fin du cours, ré-expliquer la leçon à Antoine, ou encore vous demander à vous, les autres élèves, de prendre un peu de temps pour l'aider à comprendre.

- Oui mais j'aurai moins de temps pour jouer à la récré !

- C'est vrai. C'est ça la gauche et la droite mon amour. Être de droite, c'est vouloir à tout prix sa récréation, parce qu'on a travaillé fort pour l'avoir, et qu'on la mérite. Être de gauche, c'est accepter d'avoir cinq minutes de récréation en moins, mais de ne pas laisser Antoine sur le bord du chemin.

- En plus il est super bon au hockey !

- C'est ça la force du groupe mon chéri. Les cinq minutes que la classe a donné à Antoine, il va les rendre autrement si on lui en donne la chance, parce que c'est sûr qu'Antoine, lui aussi, a des forces qui vont bénéficier à toute la classe. Grâce à Antoine, vous êtes plus forts au hockey. Et grâce à vous, Antoine est meilleur en maths. Quand on est de droite, on pense moins à ces choses là. On veut que notre effort en maths nous fasse gagner cinq minutes de récréation de plus, pas en perdre parce qu'un autre est à la traine. Or, que ce soit dans ta classe ou dans la société, nous sommes ce beau mélange : un ensemble de forces et de faiblesses différentes, et chacune de ces petites forces et faiblesses forment un groupe magnifique, pluriel, intelligent, généreux, soucieux de l'autre. Un groupe qui partage, qui n'exclut personne, qui tend la main parce qu'un jour, aussi fort qu'on soit, il se peut qu'on trébuche et qu'on ait besoin d'une main forte pour nous relever. Être de gauche, c'est prendre cinq minutes, et tendre sa main. C'est là qu'est ton coeur fiston, à gauche. T'as juste à te rappeler de ça.

- Kévin il est de droite. Il fait jamais de passes.

 

Suivre Savignac sur Twitter: www.twitter.com/_Savignac